Aïe ! Les six blessures de ski les plus fréquentes et comment les éviter

19 décembre 2023 - SnowTrex

Le ski devient de plus en plus sûr à chaque saison, les statistiques des accidents le prouvent. Chaque année, de moins en moins d’amateurs de sports d’hiver se blessent. Cela signifie plus de protection grâce à l’équipement et à des skieurs mieux préparés et plus prévenants. Néanmoins, comme dans tout sport, il existe bien sûr un certain risque de blessure au ski. SnowTrex se penche sur les six blessures les plus fréquentes liées au ski, sur leurs causes et sur la manière dont les amateurs de sports d’hiver peuvent les éviter au mieux sur les pistes.

Aïe ! Les six blessures de ski les plus fréquentes et comment les éviter.


Les points de blessures les plus fréquents au ski

Blessures au genou

Ce sont les genoux qui souffrent le plus souvent de la pratique du ski. En effet, les femmes comme les hommes s’y blessent le plus souvent. Les différences sont toutefois importantes. Au cours de la saison hivernale 2016/2017, 44 % des femmes ont subi une blessure au genou, contre 23 % des hommes. Les blessures au genou sont donc en moyenne les blessures les plus fréquentes lors de la pratique du ski.

Blessures à l’épaule

Après les blessures au genou, les blessures à l’épaule sont particulièrement fréquentes, surtout chez les hommes (24,5 %). Un peu plus de 20 % des skieurs se blessent dans cette zone, suivis par les blessures à la tête (11 %).

Blessures du torse

Le torse est également un endroit où de nombreux sportifs d’hiver se blessent. Plus de 9 % d’entre eux se blessent dans cette zone. Il s’agit donc de la quatrième zone de blessure la plus fréquente lors de la pratique du ski.

Blessures à la hanche, au fémur et au tibia

La cinquième place des blessures les plus fréquentes à ski est occupée par les blessures aux hanches et aux cuisses, et la sixième par les membres inférieurs.

Dans chaque station de ski, il y a des secouristes prêts à intervenir en cas d’urgence.

Surestimation de soi : de nombreuses blessures pourraient être évitées

Comme on peut le constater dès le premier coup d’oeil sur ces blessures particulièrement fréquentes, les chutes sont les principales causes de blessures de ski. 84 % des blessures de ski sont auto-infligées et surviennent après une chute. Seuls 6 % des accidents de ski se produisent après une collision avec d’autres skieurs.

Cela signifie d’une part que les pistes sont sûres en soi et qu’un équipement de ski moderne permet d’éviter de nombreux accidents plus graves. D’autre part, cela montre également que les chutes sont le plus souvent dues à la propre faute des skieurs et peuvent donc être évitées.

Des exercices d’échauffement au début d’une journée de ski permettent d’éviter les blessures.

Par exemple, plus de la moitié des skieurs se blessent au cours des deux premiers jours de leurs vacances de ski. Outre l’altitude inhabituelle, les conditions météorologiques particulières entraînent des chutes plus fréquentes pendant cette période. En plus, le corps n’est souvent pas préparé à l’effort à venir en raison d’un manque de préparation physique adéquate pour les sports d’hiver et le manque de routine de conduite se fait aussi ressentir lors des chutes.

Pour éviter cela, les skieurs et les snowboarders peuvent y aller doucement les premiers jours sur les pistes. Cela signifie que des pauses suffisantes sont au programme, que des pistes plus faciles sont empruntées au début et que la journée de ski se termine déjà en début d’après-midi. Ainsi, le corps peut s’habituer à la fois à l’altitude et à l’exigence sportive, sans que des blessures ne surviennent sur le domaine skiable par inattention ou par manque d’entraînement.

Si l’on constate après les premières descentes que l’on ne se sent pas sûr de soi sur les skis, on peut aussi prendre un cours de ski. Cela permet à la fois de rafraîchir et d’approfondir ses connaissances et de les appliquer ensuite en toute sécurité sur les pistes.

Les écoles de ski sont le meilleur endroit pour apprendre à skier en toute sécurité.

En général, la surestimation de ses propres capacités et la conduite plus risquée qui en découle sont également des causes de blessures en ski. De plus, les larges skis carving et les pistes bien préparées donnent un fort sentiment de sécurité, ce qui peut inciter les skieurs à prendre des risques.

Là encore, mieux vaut prévenir que guérir et donc mettre fin aux vacances de ski. En augmentant progressivement la vitesse et le niveau de difficulté des pistes, on prendra non seulement autant de plaisir à descendre, mais le risque de blessure sera également beaucoup plus faible.

L’inattention est aussi l’une des causes les plus fréquentes de chutes et de collisions à ski au-delà des premiers jours de vacances au ski. Bien sûr, il n’est pas toujours possible d’éviter une collision, mais en se rendant sur les pistes après avoir bien dormi et s’être reposé, en étant physiquement en forme et donc plus attentif, on peut éviter de nombreux accidents de ce type.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’échauffement avant la première descente, afin de stimuler la circulation sanguine et d’échauffer les muscles. Cela permet de réduire le risque de blessure sur les pistes.

Don’t drink and drive – vaut aussi pour les pistes !

Pendant la course, les skieurs devraient faire des pauses et boire suffisamment : de préférence de l’eau et pas d’alcool. Des en-cas pas trop copieux permettent également de reprendre des forces et de se concentrer davantage sur la conduite. Les chutes et les blessures sont ainsi beaucoup moins fréquentes.

Ces équipements aident à prévenir les blessures

Outre une conduite prévoyante et attentive, l’équipement peut ainsi aider énormément à minimiser le risque de blessure en skiant.

Le port de protections permet d’éviter des blessures plus graves en cas de chute.

Ce sont surtout les jeunes skieurs qui utilisent des protections dorsales pour les sports d’hiver. Celles-ci peuvent au moins amortir les chutes au niveau du dos et du torse, même si les protections ne signifient pas que les sportifs d’hiver peuvent ou doivent pour autant skier plus vite et de manière plus risquée.

Les protège-poignets offrent également une bonne protection en cas de chute. Mais la meilleure protection avérée en matière d’équipement est le casque de ski pour la plupart des gens, il fait déjà partie de l’équipement standard. Le casque protège contre les blessures graves à la tête en cas de chute et devrait donc être important pour tous les amateurs de sports d’hiver.

Même si les accidents de ski ne peuvent jamais être complètement évités, bon nombre des blessures les plus fréquentes après une chute peuvent être évitées par une conduite attentive, la prudence et un bon équipement de protection.

FAQ sur les blessures de ski

Le ski est-il un sport à risque ?

Comme dans tout sport, le ski comporte un risque de blessure. Néanmoins, le nombre de blessés aux sports d’hiver est à un niveau historiquement bas et les blessures sont également moins graves. Les principaux dangers du ski sont que les amateurs de sports d’hiver se surestiment, prennent trop de risques et ne sont pas assez attentifs.

Quelles sont les blessures les plus fréquentes liées au ski ?

Les six principales causes de blessures en ski sont les genoux, les épaules, la tête, le torse, les hanches avec les cuisses ainsi que les jambes.

Quelles sont les principales causes d’accident ?

Les chutes auto-infligées sont de loin la cause d’accident la plus fréquente de ces blessures à ski. Les skieurs commencent souvent leurs vacances de manière trop ambitieuse et skient trop vite, de manière trop risquée. Ainsi, ils ne prennent souvent pas le temps d’habituer leur corps au sport, à l’altitude ainsi qu’aux conditions météorologiques.

Comment les amateurs de sports d’hiver peuvent-ils éviter de se blesser en skiant ?

Plus un skieur se prépare et plus il est attentif, plus il est en sécurité sur les pistes. C’est pourquoi les amateurs de sports d’hiver devraient toujours se rendre sur les pistes en étant bien reposés, en s’échauffant au préalable, en faisant suffisamment de pauses et en buvant beaucoup, ainsi qu’en augmentant progressivement la vitesse et le niveau de difficulté des descentes.

Dois-je pratiquer un sport de compétition pour skier en toute sécurité ?

Non. Le ski exige toutefois une certaine forme physique générale et une bonne condition physique. Il est donc recommandé de pratiquer une activité sportive modérée, mais régulière, en dehors de la saison de ski. L’important n’est pas l’intensité du sport, mais simplement la régularité de l’exercice.

Que se passe-t-il lorsque des skieurs assistent à une chute ?

Tout amateur de sports d’hiver est tenu de porter secours en cas d’accident. Il s’agit tout d’abord de sécuriser le lieu de l’accident, de vérifier l’état de la blessure, d’appeler à l’aide et ensuite de prodiguer les premiers soins au blessé.

Quel équipement de sécurité protège des blessures dues au ski ?

Le casque de ski offre la protection la plus importante. Mais les protections au niveau du dos et des poignets peuvent également constituer une bonne protection supplémentaire, à condition que les skieurs ne se laissent pas inciter à adopter un comportement plus risqué.

Gymnastique de ski – Les 12 meilleurs exercices pour profiter davantage des pistes

Lorsque l’on se prépare au ski par le sport, les premiers virages sur les ...

Excursions dans l’Ötztal : 8 points forts hors des pistes

Au cœur du Tyrol, nichée dans un paysage de montagnes à couper le souffle, la ...

$stickyFooter