La première descente : conseils pour une journée de ski parfaite

21 mai 2024 - SnowTrex

Pour profiter pleinement d’une journée de ski sur les pistes, il est important de bien se préparer. Cela ne signifie pas seulement un bon équipement, mais aussi une préparation mentale et physique. Si vous commencez votre première descente en pleine forme et terminez votre journée de ski en toute sérénité, vous aurez plus de plaisir à dévaler les pistes.

Un programme d’échauffement complet permet d’éviter les blessures sur les pistes

Une bonne planification est la moitié du plaisir du ski

Lorsque la saison froide commence, les amateurs de sports d’hiver se réjouissent à l’avance. Cela signifie que les plaisirs de la glisse vont bientôt reprendre Mais il ne faut pas oublier qu’une bonne préparation est la moitié du plaisir.

La planification à long terme comprend tout d’abord la vérification de l’équipement. Il est préférable de le faire vérifier par un magasin de sport avant de partir au ski, afin de s’assurer que les fixations sont correctement réglées, que les skis sont bien fartés et que les carres sont bien affûtées.

Mais il n’y a pas que l’équipement qui doit être impeccable, le corps doit aussi être en forme. Les experts conseillent aux amateurs de sports d’hiver de rester actifs tout au long de l’année. La préparation intensive de la condition physique et des muscles doit commencer au moins trois mois avant les vacances de ski. Cela permet d’éviter les fractures, les déchirures musculaires et autres blessures sportives désagréables.

L’état de l’équipement doit être vérifié par des professionnels avant chaque séjour au ski

La journée de ski parfaite commence la veille au soir

Une fois arrivé dans la station de ski, il n’est pas particulièrement conseillé de partir complètement à l’improviste sur les pistes. Là encore, plus on est préparé, plus la journée de ski sera agréable. Ainsi, la journée sur les pistes commence la veille au soir.

Obtenir une vue d’ensemble

La première chose à faire est de se faire une idée des conditions de la station :

  • Quelles sont les pistes ?
  • Où se trouvent-elles ?
  • Comment y accéder ?
  • Quelle est la durée d’ouverture des remontées mécaniques ?

Avant la toute première descente, il est préférable de commencer par des pistes plus faciles plutôt que par une piste noire, même si vous êtes un skieur expérimenté. En effet, le corps doit se réhabituer au ski et à l’altitude. Si vous lui en demandez trop dès le début, vous risquez de vous blesser. Il est donc préférable d’aborder les pistes difficiles en douceur.

En plus d’avoir une vue d’ensemble des pistes, il est également important de vérifier la veille les conditions météorologiques ainsi que le bulletin d’avalanche. Cela permet d’éviter de se retrouver au milieu d’une tempête de neige dès la première descente. Les applications de ski peuvent être d’une grande aide à cet égard.

Fixer un point de rendez-vous

En ce qui concerne le téléphone portable, il doit être chargé la veille et les numéros de téléphone des services de secours en montagne doivent être enregistrés. Si vous êtes en groupe, chacun doit avoir son propre téléphone portable et enregistrer les numéros des autres skieurs. Si quelqu’un se perd en route, vous pourrez ainsi vous contacter. Il est également utile de convenir à l’avance d’un ou plusieurs points de rendez-vous à des heures précises. Si quelqu’un perd le contact avec le groupe entre-temps, vous aurez un point de rencontre commun.

Les plans des pistes et les cartes du domaine skiable aident à déterminer un bon point de rassemblement dans un refuge ou à une remontée mécanique spécifique. Il est important que chaque membre du groupe connaisse l’horaire et le lieu de rendez-vous. Il est judicieux de les enregistrer dans votre téléphone portable ou de les marquer sur la carte.

Les débutants devraient toujours avoir un plan des pistes dans leur poche afin de pouvoir trouver des itinéraires adaptés

Préparer son sac à dos

Vous pouvez également profiter de la veille pour vérifier votre équipement et préparer votre sac à dos. Dans le sac à dos, il y a par exemple l’équipement de premiers secours, un kit de service pour les skis, de la crème solaire ainsi que de petits snacks et bien sûr des boissons pour les petits creux. Important : il est préférable d’appliquer la protection solaire le matin à l’hôtel plutôt que sur les pistes. Cela permet à la crème d’être vraiment efficace et de vous protéger contre les coups de soleil. Attention : n’oubliez pas de remettre de la crème !

Un autre conseil pour préparer son sac à dos est d’emporter sa carte d’identité. En effet, de nombreuses stations de ski proposent des réductions pour les élèves, les étudiants, les seniors ou les enfants.

Si vous partez avec des enfants, la veille est également idéale pour revoir avec eux toutes les règles. Il est préférable de préparer une note avec des informations de contact que les enfants porteront sur eux. Ainsi, vous serez facilement joignable si l’un de vos protégés se perd.

Un sac à dos bien préparé est indispensable le premier jour sur les pistes

La première descente : ne jamais partir « à froid »

Lorsque la première descente est enfin imminente, l’idéal est de commencer la journée par un bon petit déjeuner.

Un petit déjeuner avant le départ

Un bon petit déjeuner vous permettra de commencer la journée avec énergie !

Cela ne signifie pas que vous vous remplissez le ventre au buffet de l’hôtel, car un estomac lourd n’est pas recommandé pour le ski. Cela rend somnolent, mou et déconcentré. Néanmoins, il ne faut évidemment pas non plus skier l’estomac vide, car le corps a besoin de beaucoup d’énergie. L’idéal est de prendre un petit déjeuner équilibré composé de pain complet, de fromage, de fruits ou de céréales et de yaourt.

Avant de partir, vérifiez une nouvelle fois votre équipement par sécurité, ainsi que la météo et les conditions, car en montagne, le temps peut changer rapidement.

Habituer progressivement le corps à la montagne

Une fois que vous êtes sur les pistes, commencez par vous échauffer. En effet, si vous commencez la descente « à froid », vous risquez de vous blesser plus rapidement en cas de chute. L’échauffement doit être un mélange d’exercices d’étirement et d’exercices de circulation, comme le saut accroupi à ski.

Lorsque vous skiez, il est préférable de faire des pauses de temps en temps. Celles-ci sont importantes pour récupérer et pour hydrater le corps afin de rester concentré et en bonne forme. Il ne s’agit pas de punch alcoolisé dans un chalet de montagne, mais de boissons non alcoolisées comme le jus de pomme ou l’eau minérale.

Pour la pause déjeuner, il est recommandé de consommer des glucides afin de recharger les réserves d’énergie. Il peut s’agir de pains complets, d’une salade d’œufs ou de poulet, d’une soupe consistante, de barres de céréales, de fruits secs ou de noix.

Un solide repas au chalet fournit à l’organisme des glucides essentiels

De plus, la première journée de ski ne doit pas être trop longue afin d’habituer le corps aux conditions de la montagne. La plupart des accidents se produisent en fin d’après-midi, lorsque les amateurs de sports d’hiver sont fatigués et déconcentrés. Les experts recommandent donc de terminer la descente vers 15h00 ou 15h30. Mais il faut aussi écouter son corps. Si l’on est déjà fatigué à 14h00, il suffit de s’arrêter plus tôt. Cela permet de ne pas se mettre en danger ni de mettre en danger les autres sur les pistes et de profiter de l’après-midi pour se reposer et ainsi commencer la prochaine journée de ski frais et dispos. En outre, vous pouvez également terminer votre journée de ski dans un chalet confortable.

Après le ski, c’est avant le ski

Mais la préparation n’est pas la seule chose qui compte pour une bonne descente. En effet, la phase de récupération après le sport est tout aussi importante pour le corps. Après tout, les muscles ont été fortement sollicités, il faut maintenant les étirer à nouveau et réduire la production métabolique activée. D’autre part, les muscles se contractent pendant l’exercice. Le stretching après le sport permet donc d’éviter les contractions. La récupération permet également de prévenir les courbatures, de détendre les muscles et de se remettre en forme physiquement, mais aussi mentalement, pour la prochaine journée de ski.

Après une journée éprouvante sur les pistes, les amateurs de sports d’hiver doivent absolument faire des étirements

Récupération active

La récupération active implique une combinaison d’étirements et de sorties juste après le ski. Pour ce faire, vous pouvez étirer vos bras, votre dos et vos jambes pendant cinq à dix minutes et courir facilement pendant dix minutes. Les exercices d’étirement les plus appropriés dépendent de chaque personne. Il est conseillé de consulter un médecin ou un kinésithérapeute avant de faire des exercices d’échauffement ou de récupération au ski.

Récupération passive

La régénération passive peut par exemple inclure un massage prolongé. Cela ne doit pas toujours se faire dans un spa. Un rouleau noir ne prend pas beaucoup de place dans les bagages et convient très bien à l’automassage et au renforcement et à la détente des muscles. Les experts recommandent également d’aller au sauna. L’air chaud qui y règne permet aux muscles de se détendre. Il n’est pas nécessaire d’en abuser : Une ou deux séances de sauna à une température maximale de 60 à 70 degrés Celsius suffisent.

Important après une journée épuisante sur les pistes : Laisser le corps et l’esprit se reposer

Mais la chaleur n’est pas la seule à aider à la récupération, le froid permet également de détendre les muscles. Ainsi, après le sauna, vous pouvez prendre un petit bain glacé. Les douches chaudes et froides stimulent également la circulation sanguine et détendent les muscles.

Alimentation

L’alimentation fait également partie de la phase de récupération. Il faut boire beaucoup après le ski et recharger son énergie avec des collations riches en glucides comme les bananes ou les noix. Le dîner peut alors être un peu plus copieux. Les boulettes de pommes de terre, le ragoût ou les spätzle au fromage sont de bonnes sources d’énergie. Le cas échéant, vous pouvez compléter avec des compléments alimentaires comme le magnésium ou le fer. Ces derniers ne doivent toutefois pas être pris sans l’avis préalable d’un médecin ou d’un pharmacien.

Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation sont essentielles pour pouvoir repartir du bon pied le lendemain

Dormir

Outre ces conseils de régénération, il ne faut jamais oublier une chose : le sommeil est le meilleur repos pour le corps et l’esprit. C’est là que le corps reconstitue ses réserves d’énergie. Il est donc préférable de se coucher tôt, surtout au début des vacances au ski, afin de laisser le corps dormir suffisamment. Ainsi, le lendemain matin, on se lève en pleine forme et les plaisirs de la glisse peuvent recommencer.

Une journée de ski parfaite nécessite à la fois une bonne préparation et une longue période de repos. Lorsque votre corps et votre esprit sont prêts à dévaler les pistes, vous skiez non seulement en toute sécurité, mais vous vous amusez aussi beaucoup plus.

HOW TO WARM UP FOR SKIING | 7 pre ski exercises for all levels

FAQ pour une journée de ski parfaite

Pourquoi la préparation est-elle importante pour une journée de ski parfaite ?

La préparation permet d’éviter les blessures et les surprises désagréables ou dangereuses, comme une remontée mécanique déjà fermée ou une tempête de neige.

Quand commencer à se préparer pour les vacances au ski ?

La préparation physique à long terme doit commencer au moins trois mois avant les vacances au ski. Cela donne au corps suffisamment de temps pour développer la condition physique et la force nécessaires.

La préparation physique est-elle tout ce dont vous avez besoin ?

Non, aussi importante que soit la condition physique, il faut toujours vérifier les conditions et la météo, le plan des pistes et les heures d’ouverture des remontées mécaniques avant de partir. En outre, un contrôle de sécurité de l’équipement et l’enregistrement des numéros d’urgence dans le téléphone portable sont indispensables avant de partir. Une alimentation équilibrée et l’évitement de l’alcool font également partie d’une bonne préparation.

Peut-on se contenter d’aller sur les pistes le matin ?

Il n’est pas recommandé de partir « à froid » sans avoir fait d’exercices d’échauffement. En effet, cela augmente le risque de blessure. Il est donc toujours préférable de s’échauffer brièvement avant la première descente en faisant quelques exercices de circulation et d’étirement.

Pourquoi dois-je prévoir des phases de récupération après la descente ?

Le corps est fortement sollicité pendant la pratique du ski. Pour être en forme physiquement et détendu mentalement le lendemain matin, mais aussi pour minimiser le risque de blessure, il est recommandé d’intégrer des exercices de récupération active et passive.

Quelle est la meilleure façon pour le corps de se détendre après le ski ?

Juste après la dernière descente, il est conseillé d’étirer brièvement les muscles et de s’échauffer pendant quelques minutes. Ensuite, vous pouvez détendre votre corps dans un sauna, avec des douches chaudes et froides ou des massages. Il est également conseillé d’avoir une alimentation saine, de boire beaucoup et, surtout, de bien dormir le soir.

Gymnastique de ski – Les 12 meilleurs exercices pour profiter davantage des pistes

Lorsque l’on se prépare au ski par le sport, les premiers virages sur les ...

Excursions dans l’Ötztal : 8 points forts hors des pistes

Au cœur du Tyrol, nichée dans un paysage de montagnes à couper le souffle, la ...

$stickyFooter