Bien rangé : transporter son équipement de ski en toute sécurité

23 février 2023 - SnowTrex

Dès que la saison froide approche, les amateurs de sports d’hiver se voient déjà dévaler les pentes fraîchement enneigées avec impatience. Mais avant d’en arriver là, les bagages et l’équipement pour les plaisirs de la neige doivent d’abord être rangés en toute sécurité pour le trajet ou le voyage. Lors de l’emballage pour les vacances de ski, deux choses sont particulièrement importantes : l’équipement doit être emballé de manière à ne pas être endommagé (mais rien ne doit l’être non plus) et il faut s’assurer que l’équipement ne présente pas de risque d’accident. Ce dernier point s’applique principalement au transport de l’équipement de ski en voiture. SnowTrex vous montre comment le faire confortablement et en toute sécurité sur le trajet vers le domaine skiable.

« Je fais mes valises et j’emporte… » : il ne faut rien oublier en matière d’équipement de ski.


Se préparer pour le vol

Les personnes qui s’envolent pour des vacances de ski devraient clarifier à l’avance avec la compagnie aérienne les règles applicables au transport de l’équipement de ski dans les bagages. Chez de nombreuses grandes compagnies aériennes, comme Lufthansa, les bagages de ski sont traités comme une valise enregistrée. Il n’y a donc pas de supplément à payer pour l’équipement de sport. Pour la plupart des vols, Lufthansa autorise le transport supplémentaire et gratuit de l’équipement de ski en plus de la franchise de bagages. Les exceptions sont les vols en provenance et à destination de l’Amérique centrale. Cela est actuellement valable pour tous les tarifs, à l’exception du tarif light de la classe économique (état au 28.03.2018).

Les compagnies aériennes qui opèrent avec des avions plus petits ou les compagnies à bas prix comme par exemple Ryanair exigent en revanche un supplément pour les bagages de ski. Dans ce cas, il est recommandé de se renseigner au préalable auprès de la compagnie aérienne réservée pour savoir combien le transport coûtera et quelles conditions doivent être remplies.

Dans tous les cas, il est recommandé de faire ses bagages de la manière la moins encombrante possible, afin de ne pas avoir à enregistrer une autre valise, mais aussi pour avoir à transporter le moins de bagages possible. Après tout, l’équipement de ski en tant que tel n’est pas vraiment léger.

Le transport de tout le matériel doit être pris en compte dans la planification, surtout si l’on part en vacances au ski en groupe ou en famille.

Transporter l’équipement de ski avec des sacs de ski

Les sacs à skis sont donc idéaux pour transporter l’équipement en avion. Ils ne pèsent pas lourd, offrent suffisamment de place et sont fabriqués dans un matériau imperméable, de sorte qu’ils protègent bien l’équipement. Les sacs à skis sont disponibles en différents modèles et à différents prix.

Les modèles les moins chers n’ont pas de rembourrage de protection et conviennent plutôt au transport de l’équipement en voiture. Pour les vols, il est conseillé d’utiliser des sacs rembourrés, sans quoi les bagages enregistrés risquent d’être facilement endommagés lors du chargement et du déchargement de l’avion ainsi que sur le tapis à bagages. Les sacs de ski rembourrés existent également en petit modèle avec un simple rembourrage pour une paire de skis. Ceux-ci sont généralement portés sur l’épaule. Les sacs à skis plus grands, avec un double rembourrage, peuvent contenir jusqu’à quatre paires de skis, offrent un peu plus de place et sont généralement équipés de roulettes, ce qui facilite leur transport.

Un emballage optimal demande un peu d’habileté

Le processus d’emballage varie quelque peu en fonction du sac, mais il existe quelques conseils utiles. Ainsi, il faut toujours emballer les skis en premier. Si l’on emporte une deuxième paire de skis, on les place de chant par rapport à la première paire sur les deux parois extérieures du sac, de sorte que le dessous des skis soit directement contre la paroi du sac. Cela permet de gagner de la place et les skis ne sont pas directement l’un sur l’autre et sont donc mieux protégés. En fonction des skis et du sac, il faut faire quelques essais avant de trouver la position idéale. Les sacs plus grands permettent de placer davantage de paires de skis dans le fond et sur les côtés du sac.

Ensuite, on emballe les chaussures. Pour gagner de la place, il est préférable de les placer en haut ou en bas du sac. Pour cela, on place la première chaussure de manière à ce que la semelle soit parallèle à la paroi supérieure ou inférieure du sac. La deuxième chaussure est placée à l’envers dans le sac, de sorte que les deux forment un rectangle. C’est ainsi que les chaussures informes prennent le moins de place. On répète cette opération si l’on emporte plusieurs chaussures.

Le casque est placé à l’autre extrémité. Si on le souhaite, on peut utiliser le casque comme protection pour les lunettes de ski ou de soleil. Pour cela, il suffit de placer les lunettes dans le casque et de mettre par exemple les gants de ski par-dessus en guise de rembourrage. Le côté dur du casque regarde vers le haut, les gants reposent sur les skis. Entre les deux, les lunettes sont bien protégées et on a utilisé l’espace de manière optimale. En plaçant les chaussures à une extrémité et le casque à l’autre, on répartit le poids un peu plus uniformément dans le sac. Cela évite de transporter des objets et de les faire glisser.

How To Pack A Ski Bag For Travel | The Ski Workshop

Utiliser efficacement l’espace de rangement

Ainsi, les objets les plus encombrants et les plus lourds sont déjà emballés. Les vêtements peuvent maintenant être placés entre les fixations, de préférence de manière à remplir tous les espaces vides. Pour utiliser l’espace de manière vraiment optimale, il est recommandé d’utiliser vraiment chaque surface : Par exemple, mettre les chaussettes de ski dans les chaussures. De plus, en roulant les vêtements très serrés au lieu de les plier, on économise de la place et on évite en outre qu’ils ne se froissent.

Si l’on ne souhaite pas enregistrer une autre valise, on peut faire ses bagages de manière minimaliste et utiliser des cubes d’emballage ou des sacs sous vide. Ceux-ci compriment le grand volume de vêtements dans un espace réduit et sont donc très efficaces et peu encombrants. De plus, ils aident à organiser les vêtements de manière claire et sont très légers, de sorte qu’il n’y a pratiquement pas de poids supplémentaire.

Les bâtons de ski viennent en dernier. La façon la plus sûre et la moins encombrante de les ranger est de placer un bâton à la fois contre une paroi extérieure. Lors de la fermeture, il suffit de veiller à ne pas se coucher avec son poids sur le haut du sac. De nombreux sacs à skis ont d’autres poches à l’extérieur et offrent un espace de rangement supplémentaire. On peut ainsi ranger beaucoup de choses. Ainsi, le sac à skis et l’équipement sont prêts pour les vacances d’hiver.

Lorsque l’on prépare ses valises pour les vacances de ski, il y a beaucoup de choses à faire.

Mais la précision du rangement dépend aussi un peu du modèle de sac. Certains sacs ont par exemple des compartiments séparés pour les chaussures de ski, d’autres offrent des sangles de compression qui compriment le volume et permettent ainsi de gagner encore plus de place.

Pour pouvoir utiliser le sac à skis le plus longtemps possible, il faut aussi bien l’entretenir. Il est utile d’éviter de mettre l’équipement de ski mouillé et sale dans le sac. Les sacs à skis se nettoient bien avec un chiffon humide. Pour éviter les moisissures et les mauvaises odeurs, le sac devrait rester ouvert à l’air libre pendant au moins une journée après son utilisation.

La sécurité avant tout lors du transport en voiture

Si l’on part en vacances de ski en voiture, plusieurs possibilités s’offrent à nous : On peut transporter l’équipement sur le toit ou dans la voiture, c’est-à-dire sur la banquette arrière ou dans le coffre. Le transport en voiture présente l’avantage de protéger l’équipement du vent et des intempéries et de ne pas avoir à transporter de charge supplémentaire sur le toit. Toutefois, les skis longs posent souvent un problème de place. Ils peuvent également gêner la visibilité du conducteur, aller et venir dans les virages pendant la conduite ou même glisser vers l’avant lors du freinage ! Ils risquent donc non seulement d’être endommagés, mais aussi de mettre en danger la sécurité des passagers et de provoquer des accidents.

Si le matériel est transporté en voiture, il doit être soigneusement arrimé afin de protéger les occupants en cas d’accident.

Il est donc particulièrement important de les fixer de manière à ce qu’ils ne bougent pas pendant le trajet, par exemple avec des ceintures de sécurité. Il est également recommandé de recouvrir au préalable la banquette arrière ou les sièges rabattus ainsi que le coffre d’une bâche ou d’une couverture. On protège ainsi la voiture des éraflures et de l’humidité. Avant de fixer les skis, le conducteur devrait tester depuis le siège du conducteur si la position des skis ne gêne pas la visibilité ou ses gestes. En effet, si l’on a tout emballé et que l’on constate ensuite que l’on ne voit pas bien, il faut tout recommencer. Pour les protéger, les skis peuvent être rangés dans un sac à skis. Un sac à skis peut également être utile pour les trajets en voiture, surtout si l’espace est limité. On emballe ainsi tout de manière compacte et sûre.

Transport de l’équipement de ski sur le toit : ce à quoi il faut faire attention

Les skis ne trouvent toutefois pas leur place dans toutes les voitures. Dans une petite voiture, il n’y a souvent pas assez de place pour transporter l’équipement de ski, même avec les sièges arrière rabattus. Si, en plus, plusieurs personnes sont présentes, la voiture devient souvent trop étroite. Dans ce cas, un porte-skis ou un coffre de toit s’imposent.

La méthode la plus courante : transporter l’équipement de ski sur le toit.

Avant d’acheter un transport de toit pour son équipement, il faut prendre des mesures. En particulier pour les voitures équipées d’un toit ouvrant en verre, il est préférable de laisser la vitre libre afin de ne pas l’endommager. Il convient également de vérifier le poids que l’on peut transporter sur le toit de la voiture. Cela varie selon le modèle de voiture : la charge autorisée sur le toit est indiquée dans le manuel. Les dimensions du transport sur le toit sont également importantes. Selon le code de la route, la largeur maximale pour les charges sur le toit est de 2,55 mètres. La hauteur de la voiture, charge sur le toit comprise, ne doit pas dépasser 4 mètres et la charge sur le toit ne doit pas dépasser trop à l’avant ou à l’arrière. Le surplus autorisé est de 2,50 mètres à l’avant et de 1,50 mètre à l’arrière.

Porte-skis pour le toit : pour que tout reste protégé

Certains amateurs de sports d’hiver préfèrent les porte-skis, car ils sont moins chers qu’un coffre de toit et peuvent transporter jusqu’à six paires de skis. Il ne faut toutefois pas lésiner sur la sécurité. Il existe des porte-skis que l’on peut verrouiller et qui protègent ainsi l’équipement contre le vol. Certains porte-skis sont même équipés de dispositifs magnétiques qui permettent de les fixer très facilement sur le toit. Mais attention ! Les aimants peuvent très facilement rayer la peinture de la voiture. Pour éviter cela, il est possible de placer une fine couche de film alimentaire sous les aimants afin de protéger la voiture.

Ainsi, le toit de la voiture est certes protégé, mais les skis ne le sont pas encore. Avec un porte-skis, ils sont exposés sur le toit. C’est justement en hiver, lorsque l’on roule dans la neige, la neige fondue et les éclaboussures de sel de déneigement, que l’équipement peut se salir et même s’abîmer. Un sac à skis étanche offre ici une bonne protection. Il est toutefois conseillé de tester impérativement cette construction avant un achat – car il peut arriver que les skis avec sac à skis ne rentrent plus dans le porte-skis.

Lors des arrêts réguliers, il convient de vérifier si l’équipement de ski est toujours bien fixé.

Le coffre de toit

Ceux qui souhaitent transporter leur équipement sur le toit de leur voiture, à l’abri des intempéries, pour partir en vacances au ski, ont tout intérêt à utiliser un coffre de toit. Ceux-ci sont certes plus chers que les porte-skis, mais ils offrent aussi une meilleure protection, car ils peuvent être entièrement verrouillés. L’équipement est ainsi protégé du vent et des intempéries hivernales. Le coffre de toit peut également être utilisé pour le transport sur le toit en dehors de la saison de ski, de sorte que l’investissement en vaut souvent la peine.

Avant l’achat, il convient de tenir compte de quelques points importants. Tous les coffres de toit ne s’adaptent pas à toutes les voitures. Il faut donc s’assurer que le coffre de toit est adapté à son propre modèle de voiture. Il est également important de fixer correctement le coffre de toit afin qu’il ne glisse pas ou ne tombe pas pendant le trajet. Il est préférable de suivre les instructions de montage à la lettre et de vérifier après quelques kilomètres que tout est bien fixé.

Il marque le paysage routier hivernal : le coffre de toit.

Le rangement de l’équipement dans le coffre de toit est très similaire à celui du sac de ski. Les objets longs et lourds comme les skis sont placés en bas, les objets encombrants comme les chaussures et le casque sont positionnés sur les côtés extérieurs. Certains coffres de toit proposent des supports spéciaux pour l’équipement de sports d’hiver. Ici aussi, les objets fragiles doivent être protégés, soit en les plaçant dans le casque, soit en les enveloppant de quelques couches de vêtements d’hiver. Il est également possible d’enrouler des sacs en plastique autour des objets fragiles pour les protéger. Il est également possible de recouvrir le coffre de toit d’une couverture afin que les objets ne glissent pas et soient légèrement rembourrés. Les espaces peuvent être remplis avec des vêtements.

Une fois que tout est rangé, les sangles peuvent être fixées. Avant le montage sur le toit, il convient de vérifier une nouvelle fois le poids à l’aide d’une balance afin de ne pas dépasser la charge autorisée sur le toit. Le coffre de toit n’est pas une valise ni un espace de rangement supplémentaire pour les sacs. Il ne doit être utilisé que pour ranger et sécuriser des objets encombrants, sinon le poids autorisé est vite dépassé. On y range donc en premier lieu les objets qui ne trouvent pas de place dans la voiture, puis on les répartit et éventuellement on les rembourre de manière à ce qu’ils ne bougent pas.

La voiture doit également être préparée pour le voyage en toute sécurité.

Avant de partir, il convient de vérifier une nouvelle fois la pression des pneus avec le poids total et, le cas échéant, de réajuster la hauteur des phares. En effet, le poids du toit peut pousser la voiture vers le bas, ce qui fait que les feux sont peut-être trop bas et éblouissent les voitures arrivant en sens inverse. La pression dans les pneus doit donc être augmentée en conséquence.

Il est important de contrôler la pression des pneus avant de partir.

Avec un coffre de toit sur la voiture, la conduite est également différente. La distance de freinage est plus longue et la voiture s’incline davantage dans les virages. Un volume plus important sur le toit offre en outre une plus grande résistance au vent, ce que l’on ressent et entend également dans la voiture. Celui qui remarque que la voiture devient très instable devrait donc réduire sa vitesse. Mieux vaut rouler plus lentement pour arriver à destination en toute sécurité, telle est la règle d’or.

FAQ sur le transport sûr de l’équipement de ski

Quel sac de ski choisir ?

Cela dépend de l’équipement concerné et du moyen de transport. Un sac à skis avec un double rembourrage est recommandé pour les voyageurs qui emportent plus d’une paire de skis ou qui voyagent en avion. Pour le transport de l’équipement de ski en voiture, un simple sac à skis étanche sans rembourrage suffit.

Y a-t-il des frais supplémentaires pour les sacs de ski lors des voyages en avion ?

Cela varie selon les compagnies aériennes. Les grandes compagnies aériennes comme Lufthansa ne facturent souvent pas de frais supplémentaires, les petites compagnies aériennes ou les compagnies à bas prix demandent généralement un supplément. Dans ce cas, il est recommandé de se renseigner individuellement avant le début du voyage.

Comment ranger en toute sécurité les objets fragiles lors de la préparation des bagages ?

Les sacs à skis rembourrés offrent une bonne protection contre les éventuels dommages extérieurs. Si l’on met des objets fragiles comme des lunettes dans le sac de ski, on peut bien les protéger en les rangeant dans le casque et en les rembourrant en plus avec des vêtements.

L’équipement de ski peut-il être transporté dans la voiture ?

Si la voiture est assez grande et que l’équipement de ski peut y trouver sa place, rien ne s’y oppose. Il faut toutefois garder à l’esprit que les objets volumineux et encombrants doivent être très bien fixés pour éviter, par exemple, qu’ils ne glissent dans les virages, ne s’abîment, ne blessent les passagers ou ne provoquent un accident.

Quelles sont les dispositions légales à respecter lors du transport d’équipement de ski sur le toit ?

La charge autorisée sur le toit ne doit pas être dépassée. Celle-ci varie en fonction du véhicule. Les informations à ce sujet se trouvent dans le manuel. En outre, la voiture avec charge sur le toit ne doit pas dépasser une hauteur de 4 mètres, ne doit pas dépasser de plus de 2,50 mètres à l’avant et de plus de 1,50 mètre à l’arrière.

Ai-je besoin d’un coffre de toit pour transporter mon équipement de ski sur le toit ?

Non, car les skis peuvent aussi être transportés dans un porte-skis sur le toit. Mais comme les porte-skis n’offrent aucune protection contre le vent et les intempéries, il est recommandé d’utiliser un sac à skis comme protection extérieure.

Est-ce que chaque coffre de toit s’adapte à chaque voiture ?

Non ! Les coffres de toit sont généralement adaptés à des modèles de voiture spécifiques. Avant d’acheter, il faut donc s’assurer que le coffre de toit est adapté à son propre véhicule.

Prendre le télésiège en toute sécurité

Alors que les premiers téléskis permettaient de transporter confortablement les ...

Skier au printemps – Quelles sont les stations de ski ouvertes ?

Beaucoup de neige, du soleil à profusion, une bonne visibilité, pas trop froid : ...

$stickyFooter