Faites un tour avec nous ! Les téléphériques de tous les superlatifs

6 février 2024 - SnowTrex

Grimper la montagne d’une manière ou d’une autre ? L’essentiel est d’arriver ? C’est du passé ! Aujourd’hui, les stations de ski ont beaucoup plus à offrir. Chaque année, elles se surpassent en développant des remontées mécaniques toujours plus modernes. Certains projets se distinguent particulièrement, car il ne s’agit plus seulement de monter en haut de la montagne. Ici, le chemin devient le but ou du moins une expérience absolue. SnowTrex présente les télécabines les plus spectaculaires et extraordinaires ainsi que les téléphériques célèbres de tous les superlatifs.

SnowTrex présente des remontées mécaniques extraordinaires et des téléphériques célèbres de tous les superlatifs.

Sommaire
Aperçu des téléphériques célèbres dans le mondeContexte historique« La première limousine flottante » dans le domaine skiable Hochzillertal-Hochfügen-Spieljoch (Autriche)Eisgratbahn dans le domaine skiable du glacier de Stubai (Autriche)Téléphérique Wildspitz dans le domaine skiable du glacier du Pitztal & Rifflsee (Autriche)Tunnel de Fleißalm dans le domaine skiable de Großglockner-Heiligenblut (Autriche)Téléphérique Kitz 3S dans le domaine skiable de Kitzbühel-Kirchberg (Autriche)Vanoise Express dans le domaine skiable de La Plagne (France)Titlis Rotair dans le domaine skiable d’Engelberg-Titlis (Suisse)Matterhorn Glacier Ride dans la domaine skiable de Zermatt (Suisse)Stuckli Rondo dans le domaine skiable Sattel Hochstuckli (Suisse)Télésiège Porsche « Lavadinas-Furcla » dans le domaine skiable de Flims Laax Falera (Suisse)Téléski solaire de Tenna dans le domaine skiable de Tenna (Suisse)Téléphérique CabriO à Stans (Suisse)Zugspitzbahn dans le domaine skiable Garmisch-Classic/Zugspitze (Allemagne)Predigtstuhlbahn dans le domaine skiable Region Berchtesgaden (Allemagne)Télécabine en calèche dans le domaine skiable Großer Arber (Allemagne)Télécabine de Silver Queen dans le domaine skiable d’Aspen Mountain (USA)Peak 2 Peak dans le domaine skiable de Whistler-Blackcomb (Canada)Télécabine sauna dans le domaine skiable d’Ylläs (Finlande)Wings of Tatev à Halidsor (Arménie)Télécabine du glacier Dagu près de Luhua (Chine)Dragondola dans la station de ski de Nabea (Japon)Genting Skyway à Gohtong Jaya (Malaisie)Mi Teleférico entre La Paz et El Alto (Bolivie)FAQ sur les téléphériques de tous les superlatifs

Aperçu des téléphériques célèbres dans le monde

TéléphériquePaysDomaine skiable
Gondole VIP « La première limousine flottante »AutricheHochzillertal-Hochfügen-Spieljoch
EisgratbahnAutricheStubaier Gletscher
Téléphérique WildspitzAutrichePitztaler Gletscher & Rifflsee
Tunnel de FleißalmAutricheGroßglockner-Heiligenblut
Téléphérique Kitz 3SAutricheKitzbühel-Kirchberg
Vanoise ExpressFranceLa Plagne
Titlis RotairSuisseEngelberg-Titlis
Matterhorn Glacier RideSuisseZermatt
Télésiège Porsche „Lavadinas-Furcla“SuisseFlims Laax Falera
Stuckli RondoSuisseSattel Hochstuckli
Téléski solaire de TennaSuisseTenna
Téléphérique CabriOSuisseStans
ZugspitzbahnAllemagneGarmisch-Classic/Zugspitze
PredigtstuhlbahnAllemagneRegion Berchtesgaden
Gondole de calècheAllemagneGroßer Arber
Gondole Silver QueenÉtats-UnisAspen Mountain
Peak 2 PeakCanadaWhistler-Blackcomb
Gondole saunaFinlandeYlläs
Wings of TatevArménieHalidsor
Gondole du glacier DaguChineLuhua
DragondolaJaponNabea Skiresort
Genting SkywayMalaisieGohtong Jaya
Mi TeleféricoBolivieLa Paz und El Alto

Contexte historique

Lorsque les premières remontées mécaniques touristiques ont été mises en service en Europe il y a plus de 100 ans, l’idée qui les sous-tendait était simple, mais la construction était d’autant plus complexe. Grâce à une technique de pointe, il était possible d’atteindre en très peu de temps des sommets qu’il aurait été difficile de gravir autrement. Le Kohlererbahn à Bolzano, dans le Tyrol du Sud, est l’un de ces premiers exemples. Il est considéré comme le premier téléphérique alpin conçu uniquement pour le transfert de personnes.

Avec l’avènement du tourisme de ski et son expansion rapide à partir des années 1950, une nouvelle idée fondamentale a fait son apparition dans la construction des remontées mécaniques. Il ne s’agissait plus seulement de rendre la montagne accessible aux vacanciers, mais de savoir combien de personnes pouvaient être transportées en un minimum de temps. Personne n’aime faire la queue. Au 21e siècle, cela est encore plus vrai, car chaque année, des millions d’amateurs de sports d’hiver affluent vers les stations de ski du monde entier. Depuis longtemps, les remontées mécaniques sont devenues des moyens de transport très performants. Rien que dans la Zillertal Arena autrichienne, 80 000 vacanciers peuvent être transportés par ascenseur et en une heure ! Le tout se fait à une vitesse de 10 mètres par seconde et plus. Les valeurs maximales atteintes il y a un siècle semblent plutôt raisonnables : 24 personnes par heure et une vitesse de 1,6 m/s, par exemple, pour le Kohlererbahn.

De nos jours, les sociétés de remontées mécaniques ne peuvent plus guère se distinguer par leur vitesse ou leur capacité de transport. Les unes transportent leurs clients très rapidement, les autres seulement rapidement. Pour que, non seulement l’après, mais aussi le trajet en lui-même redeviennent une expérience particulière, certains exploitants ont eu quelques idées extravagantes.

« La première limousine flottante » dans le domaine skiable Hochzillertal-Hochfügen-Spieljoch (Autriche)

Le domaine skiable Hochzillertal-Hochfügen-Spieljoch propose une offre particulièrement exclusive pour attirer les clients amateurs de luxe. Les organisateurs décrivent la cabine VIP qui transporte les amateurs de sports d’hiver à 2 500 m d’altitude comme la « première limousine flottante ». Elle a été développée par Leitner ropeways en coopération avec BMW Individual. Leitner ropeways a fourni la cabine moderne Sigma Diamond, BMW l’aménagement intérieur. Et celui-ci n’a rien à envier aux autres : des sièges en cuir brun noble avec fonction de massage et chauffage, une console centrale avec commande de climatisation et le système multimédia que l’on connaît de la berline BMW Série 7.

Dans la console avant, les passagers de la nacelle trouveront une bouteille de champagne et deux coupes. Le tout est accompagné musicalement par un système de sonorisation. Bien entendu, ce plaisir n’est pas gratuit. Il est possible de réserver différents forfaits. Il y a, par exemple, le forfait « Early Bird » pour tous ceux qui veulent déjà monter à 8 heures. Deux personnes se garent sur une place de parking réservée, sont accueillies avec du champagne, montent en télécabine VIP et dégustent un petit déjeuner brunch dans un chalet d’alpage. Les forfaits de ski sont inclus.

Eisgratbahn dans le domaine skiable du glacier de Stubai (Autriche)

Le domaine skiable du glacier de Stubai abrite le spectaculaire Eisgratbahn. Avec une longueur oblique de 4 686 m, ce téléphérique ultramoderne est le plus long téléphérique 3S des Alpes. La station aval, vitrée et futuriste, se trouve à une altitude d’à peine 1 700 m, la station amont « Eisgrat » à environ 2 900 m. Le projet de construction spectaculaire a débuté en juin 2015 et la remontée Eisgrat a fait son premier voyage dès le 22 octobre 2016. Depuis, jusqu’à 3 000 amateurs de sports d’hiver sont transportés à l’heure dans 48 cabines modernes pouvant accueillir chacune 32 personnes. À une vitesse d’environ 25 km/h, le trajet ne dure que 12 minutes environ et le temps passe littéralement très vite dans ce téléphérique, car les cabines séduisent non seulement par leur design chic by Pininfarina, mais aussi par leurs sièges en cuir véritable, leur vitrage panoramique et leur Wi-Fi gratuit.

Téléphérique Wildspitz dans le domaine skiable du glacier du Pitztal & Rifflsee (Autriche)

Avez-vous déjà siroté une boisson à bord d’un fiacre ou d’un monospace avec vue sur des sommets de 3000 mètres comme le Wildspitze, qui culmine à 3 774 m ? C’est possible en toute décontraction dans le café le plus haut d’Autriche. La station amont du téléphérique du Wildspitz et le Café 3 440, nommé d’après son altitude de 3 440 m, trônent tout en haut du glacier du Pitztal et constituent la plus haute station de téléphérique d’Autriche. « Le nouveau point culminant du Tyrol » offre 160 places assises dans le café et sur la terrasse et sert des spécialités de café et des gâteaux de choix. Les cabines Doppelmayr, équipées de sièges chauffants, transportent chacune huit passagers en 5,6 minutes jusqu’à ce point de vue exceptionnel.

Le téléphérique de Wildspitz sur le glacier du Pitztal mène à la plus haute station de téléphérique d’Autriche.

Tunnel de Fleißalm dans le domaine skiable de Großglockner-Heiligenblut (Autriche)

Dans le domaine skiable d’Heiligenblut, les amateurs de sports d’hiver n’ont pas la chance de voir un panorama de montagne lors de leur ascension avec le tunnel ferroviaire. En revanche, depuis la station intermédiaire de Roßbach, il est possible de traverser une ancienne galerie d’eau jusqu’à Fleissalm et de revenir. Le trajet dure environ 7 minutes et présente un dénivelé de 63 mètres. Ce n’est donc pas vraiment raide, mais on a des impressions que l’on n’a pas dans d’autres remontées mécaniques.

Téléphérique Kitz 3S dans le domaine skiable de Kitzbühel-Kirchberg (Autriche)

Avec ses 400 mètres au-dessus du sol, la remontée 3S du domaine skiable de Kitzbühel-Kirchberg a la distance la plus élevée d’Europe par rapport au sol. Seul le Peak2Peak de Whistler, au Canada, également un téléphérique à trois câbles, est suspendu encore plus haut, à 436 mètres. Le téléphérique 3S relie les domaines skiables de Hahnenkamm/Pengelstein et Jochberg/Resterhöhe et est considéré comme l’artère principale du domaine skiable de Kitzbühel. Pour vivre encore plus intensément l’immense hauteur, l’une des cabines a un plancher en verre. Il est conseillé de ne pas avoir le vertige !

Vanoise Express dans le domaine skiable de La Plagne (France)

Le Vanoise Express dans les Alpes françaises est le plus grand téléphérique à deux étages du monde. Il peut accueillir 200 personnes sur deux niveaux, y compris les skis, les bâtons et les bagages, et ne met que quatre minutes pour parcourir les 1 824 mètres, même à pleine charge. Sa configuration est tout aussi exceptionnelle : il n’y a pas de gare de départ et de gare d’arrivée, le départ et l’arrivée se trouvent presque à la même hauteur. Il est également impressionnant de constater que le câble n’a pas besoin de piliers de soutien sur toute sa longueur, de La Plagne aux Arcs. Avec ces chiffres gigantesques, le Vanoise Express a dépassé le « Twinliner » d’Ischgl-Samnaun. Auparavant, la télécabine de la Silvretta-Arena était le plus grand téléphérique à deux étages, pouvant tout de même accueillir 180 personnes par cabine.

Le Vanoise Express est le plus grand téléphérique à deux étages du monde.

Titlis Rotair dans le domaine skiable d’Engelberg-Titlis (Suisse)

Dans le domaine skiable d’Engelberg-Titlis également, les amateurs de sports d’hiver peuvent s’attendre à une remontée mécanique d’un genre très particulier. Le Titlis Rotair est le premier téléphérique tournant du monde. Il transporte les skieurs et snowboarders de la station intermédiaire Stand jusqu’à la station du sommet à 3 020 m d’altitude. Et pendant le trajet avec le Titlis Rotair, une chose est sûre : ça tourne rond. Comme son nom le laisse supposer, la télécabine tourne, et ce à 360° exactement par trajet. Ainsi, les amoureux de la neige profitent d’une vue panoramique fabuleuse sur les sommets enneigés, les profondes crevasses et les parois rocheuses abruptes pendant le trajet de 5 minutes. Le téléphérique du Titlis a été construit dans sa forme originale en 1988 ou 1992 et, depuis la saison des sports d’hiver 2014, les cabines s’élancent vers le sommet.

Le premier téléphérique rotatif du monde tourne exactement à 360° à chaque trajet.

Matterhorn Glacier Ride dans la domaine skiable de Zermatt (Suisse)

La plus haute station de téléphérique d’Europe se trouve au Petit Cervin, à Zermatt, en Suisse. Il s’agit de la station supérieure du téléphérique 3S, appelée Matterhorn Glacier Ride. La station supérieure se trouve dans le domaine skiable Matterhorn glacier paradise, à une altitude de pas moins de 3 883 mètres. La construction coûteuse du téléphérique 3S le plus haut du monde a été achevée à l’automne 2018. Jusqu’à 2 000 personnes sont transportées toutes les heures jusqu’à la station supérieure du Petit Cervin. Et ce, 365 jours par an ! Ce gigantesque projet de construction a engendré des coûts d’environ 60 millions de francs suisses. Le fabricant de téléphériques LEITNER ropeways ainsi que le studio de design PININFARINA, connu pour ses Ferrari ou Maserati, ont entre autres participé à la construction. Depuis la station supérieure, les amateurs de sports d’hiver ont une vue fantastique sur 14 glaciers et 38 autres géants alpins impressionnants.

Certaines cabines du téléphérique 3S du Petit Cervin sont même équipées d’un plancher en verre.

Stuckli Rondo dans le domaine skiable Sattel Hochstuckli (Suisse)

À Sattel, en Suisse, la place à laquelle on s’assoit dans la télécabine huit places n’a aucune importance. En effet, le Stuckli Rondo tourne deux fois sur son propre axe au cours du trajet et indépendamment de la vitesse. Chaque vacancier d’hiver peut ainsi profiter d’un panorama à 360°. Seuls ceux qui ne supportent pas très bien la vue sur la vallée doivent faire attention :

Cabinovia panoramica rotante Stuckli Rondo Doppelmayr

Télésiège Porsche « Lavadinas-Furcla » dans le domaine skiable de Flims Laax Falera (Suisse)

Durant l’hiver 2012/2013, une nouveauté mondiale a pris son envol à Laax. Le télésiège 6 places Plaun Lavadinas – Fuorcla da Sagogn se présente dans un look racé à la Porsche, ce qui n’est pas étonnant puisqu’il a été développé par Bartholet Maschinenbau AG également en collaboration avec les studios Porsche Design. Son design unique, des sièges noirs avec des applications rouges, ressemble à l’équipement d’une voiture de course. Mais ce n’est pas la seule particularité. Grâce à une articulation au niveau de la suspension par câble, les fauteuils peuvent pivoter de 45 degrés. Les passagers ont ainsi une vue dégagée sur le panorama de montagne au lieu de regarder le dos de la personne qui les précède. Les quelque 600 mètres de dénivelé sont parcourus à une vitesse de 6 m/s. Un panneau solaire situé à l’arrière des sièges couvre en outre les besoins en électricité du chauffage intégré des sièges. Et ce qui porte le nom de Porsche brille bien sûr aussi par sa vitesse : le téléski fait 6 m par seconde, ce qui en fait la « voiture de sport parmi les installations de transport ».

Outre la conception du télésiège chic, le concept du groupe Weiße Arena comprenait également les gares de départ et d’arrivée de la nouvelle installation. La durabilité et l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement étaient tout aussi importantes pour les exploitants à cet endroit. C’est pourquoi les deux stations sont en partie construites avec des matériaux alternatifs et écologiques. La station amont est déjà visible de loin grâce à sa forte proportion de bois.

Téléski solaire de Tenna dans le domaine skiable de Tenna (Suisse)

La protection de l’environnement est également un sujet de préoccupation depuis un certain temps dans de nombreux domaines skiables. De nombreuses stations de sports d’hiver sont à la recherche de moyens pour protéger et préserver activement la nature et le paysage dans et par lesquels elles vivent. L’idée de ce téléski à ancre d’un genre particulier, qui fonctionne effectivement exclusivement à l’énergie solaire, est née d’une nécessité. Après 41 ans de fonctionnement, l’anciene remontée mécanique a rendu l’âme et il a fallu la remplacer. Les conditions de financement d’un nouveau téléski par la coopérative Skilift Tenna étaient également claires : il devait être respectueux de l’environnement et des ressources. C’est pourquoi il a été décidé de réaliser ce projet unique au monde.

Il en est résulté une installation solaire ultramoderne dont les panneaux solaires sont suspendus à une construction de câbles au-dessus du téléski à ancre traditionnel. L’installation ne se contente pas d’alimenter l’ascenseur à ancre, elle produit également un surplus. Grâce à une technique moderne, les cellules photovoltaïques sont toujours orientées en fonction de la position du soleil avec une inclinaison parfaite de 30 degrés vers le sud. L’installation peut ainsi produire jusqu’à 90 000 kWh par an. Seuls 22 000 kWh sont nécessaires pour l’exploitation des remontées mécaniques. Cela signifie que la coopérative Skilift Tenna peut vendre l’électricité produite en plus à la centrale électrique locale et ainsi refinancer peu à peu le téléski. Le clip suivant montre à quoi ressemble exactement la construction :

Solarskilift Tenna, Safiental

Téléphérique CabriO à Stans (Suisse)

Un ascenseur réservé aux personnes qui n’ont pas le vertige : La télécabine ne fonctionne certes qu’en été (d’avril à novembre), mais le téléphérique CabriO du Stanserhorn, en Suisse, doit tout de même être mentionné ici. Ce téléphérique à va-et-vient à deux étages est le premier au monde à disposer d’un pont supérieur ouvert, ce qui permet d’admirer le fantastique panorama à 360° des montagnes environnantes. Il peut accueillir jusqu’à 30 personnes qui peuvent profiter du trajet en plein air depuis la station intermédiaire jusqu’à 1 900 m d’altitude.

L’expérience unique dans le train CabriO à Stans.

Zugspitzbahn dans le domaine skiable Garmisch-Classic/Zugspitze (Allemagne)

Avec 60 kilomètres de pistes et 29 remontées mécaniques, le domaine skiable de Garmisch-Classic/Zugspitze a beaucoup à offrir. L’un des points forts du domaine skiable est sans conteste le téléphérique de la Zugspitze, qui établit 3 records du monde sur son trajet d’environ 10 minutes : il est tenu par le plus haut pylône en acier du monde (127 m) pour les téléphériques à va-et-vient et surmonte la plus grande dénivellation totale de 1 945 m en une seule section. Dans cette section, les deux cabines de la remontée parcourent en outre la plus longue portée libre du monde, soit 3 213 m. Des fenêtres panoramiques du sol au plafond entourent les amateurs de sports d’hiver et permettent d’avoir une vue à couper le souffle sur les Alpes allemandes. Arrivés à la station supérieure (2 720 m), les pistes plutôt plates et très appréciées du Zugspitzplatt s’ouvrent à eux, ainsi qu’un véritable eldorado de neige profonde pour les amateurs d’aventure.

Superbe vue sur le téléphérique de la Zugspitze et le panorama environnant.

Predigtstuhlbahn dans le domaine skiable Region Berchtesgaden (Allemagne)

Dans le domaine skiable de la région de Berchtesgaden, les amateurs de sports d’hiver ont la possibilité de faire un voyage dans le temps d’un genre particulier. La machine à remonter le temps est en l’occurrence le Predigtstuhlbahn, qui mène à la montagne du même nom, le Predigtstuhl (1 614 m). La première montée a eu lieu le 1er juillet 1928, ce qui signifie que ce téléski a presque 100 ans et qu’il est toujours en service. Les skieurs et snowboarders ne doivent toutefois pas s’impatienter, car le téléski n’est manifestement plus tout jeune et définitivement pas le plus rapide. Le trajet en télécabine à Bad Reichenhall est une expérience à ne pas manquer.

Télécabine en calèche dans le domaine skiable Großer Arber (Allemagne)

Plusieurs télécabines à thème emmènent les amateurs de sports d’hiver sur le Grosser Arber, le plus haut sommet de la forêt bavaroise. Deux d’entre elles se distinguent particulièrement. La télécabine qui a été conçue dans le style d’un magnifique carrosse de mariage a des allures de conte de fées. Imposante dans ses couleurs rouges et blanches, elle brille déjà de loin à la rencontre des futurs époux. On a même pensé à deux chevaux pour tirer la calèche. La télécabine cupidon est un peu moins pompeuse, mais tout aussi romantique. De plus, lorsque la télécabine de mariage au look de calèche blanche est suspendue, les cloches de mariage sonnent. Une fois arrivé à la station supérieure, une véritable cérémonie de mariage a bien sûr lieu pour couronner le tout. Tout à fait comme il se doit pour le plus beau jour de sa vie.

Télécabine de Silver Queen dans le domaine skiable d’Aspen Mountain (USA)

Ceux qui prennent la télécabine Silver Queen à Aspen Mountain devraient choisir l’une des rouges. Car ici, ce sont les amateurs de sports d’hiver qui décident eux-mêmes de la musique : les télécabines disposent d’une station d’accueil pour smartphone. Ainsi, la montée se transforme en expérience musicale sans qu’il soit nécessaire de mettre des écouteurs ou de les enfoncer dans les oreilles. Ceux qui sont dans l’ambiance peuvent ainsi faire la fête dans les remontées mécaniques.

À la télécabine de Silver Queen d’Aspen (États-Unis), il faut toujours essayer de s’emparer de l’une des gondoles rouges.

Peak 2 Peak dans le domaine skiable de Whistler-Blackcomb (Canada)

Le téléphérique Peak 2 Peak se trouve au Canada et relie les deux domaines skiables de Whistler Mountain et Blackcomb Peak. Seuls quelques piliers de soutien sont nécessaires pour permettre une montée sans problème, c’est pourquoi, avec plus de 3 km, il s’agit de l’un des plus longs téléphériques suspendus au monde. De plus, le téléphérique Peak 2 Peak est le plus haut de son genre, car il est suspendu à une hauteur vertigineuse de 436 m au-dessus de la vallée.

Télécabine sauna dans le domaine skiable d’Ylläs (Finlande)

Les Finlandais sont connus pour leur amour du sauna. Les exploitants des remontées mécaniques d’Yllästunturi, dans la région de ski de Kolari, ont poussé cet amour à son paroxysme, ou plutôt : au sommet. Près de la frontière suédoise, dans la province de Laponie, se trouve la station de ski d’Ylläs, dont le point culminant est la montagne du même nom, haute de 718 mètres. Pour l’atteindre, les amateurs de sports d’hiver utilisent les remontées mécaniques prévues à cet effet. Ce qui est unique, c’est que l’une d’elles se distingue déjà de loin par son revêtement en bois et, en y regardant de plus près, se révèle être une cabine de sudation d’un genre particulier. On peut en effet affirmer à juste titre qu’il s’agit de la première télécabine de sauna au monde.

Jusqu’à quatre personnes peuvent prendre place dans la cabine de sauna et transpirer pendant 15 à 20 minutes par des températures extérieures glaciales, car c’est la durée d’un trajet. À la station supérieure, la cabine est chauffée électriquement afin d’atteindre une température optimale. Elle entame ensuite son tour d’environ deux kilomètres. Les vêtements de ski chauds doivent toutefois rester à l’extérieur, on transpire finalement, comme il se doit, sans vêtements. Personne ne doit craindre d’être observé par d’autres skieurs, car la cabine est équipée de vitres obscurcies. Arrivés au sommet, les amateurs de sauna sont attendus au « Café Gondel », qui propose des douches, un jacuzzi et, si cela ne suffit pas, d’autres saunas.

À Ylläs, jusqu’à quatre personnes peuvent transpirer ensemble dans la télécabine de sauna pendant environ 15 à 20 minutes.

Il est peu probable que quelqu’un se rende à Ylläs uniquement pour profiter d’un sauna. La station de ski a bien sûr bien d’autres choses à offrir à ses visiteurs. Contrairement aux stations de ski françaises ou autrichiennes, elle n’impressionne pas par sa taille, mais il vaut la peine de combiner astucieusement ski et bien-être. Sur pas moins de 55 kilomètres de pistes, les amateurs de ski ont la possibilité de faire preuve de toute leur coolitude, soit avant, soit après avoir transpiré dans un sauna. Bien entendu, la Finlande, nation du ski de fond, ne saurait se passer d’innombrables kilomètres de pistes. En plus, il ne faut pas manquer les fameuses aurores boréales à une heure tardive, pour clore une journée réussie !

Wings of Tatev à Halidsor (Arménie)

Le téléphérique « Wings of Tatev » ne transporte certes pas de skieurs, mais il constitue un véritable record de téléphérique. Dans le sud de l’Arménie, le Tatev, le plus long téléphérique à va-et-vient du monde, a été inauguré en 2010. D’une longueur de 5,75 km, le téléphérique à va-et-vient transporte jusqu’à 25 personnes sur un trajet de onze minutes depuis le village de Halidsor jusqu’au monastère historique de Tatev en passant par les gorges de Vorotan. Curieusement, il ne franchit qu’un dénivelé de neuf mètres. Un clip montre à quoi ressemble un tour dans l’une des nacelles :

Doppelmayr/Garaventa 25-ATW "Halidzor - Tatev", Armenien (2010)

Télécabine du glacier Dagu près de Luhua (Chine)

La télécabine la plus haute du monde se trouve dans la province chinoise du Sichuan, dans le parc national du glacier Dagu. La télécabine monocâble monte jusqu’à une altitude vertigineuse de 4 843 mètres. À de telles altitudes, l’air est très raréfié et peut littéralement donner le vertige, c’est pourquoi les stations comme les cabines sont équipées de bouteilles d’oxygène et de masques. Au total, 36 cabines débrayables pouvant accueillir chacune huit personnes mettent 9,4 minutes pour effectuer un trajet :

Zhangjiajie's Tianzi Mountain cable car 🚠 FULL RIDE, China 🇨🇳 张家界天子山缆车

Dragondola dans la station de ski de Nabea (Japon)

Le téléphérique monocâble Nabea-Tashiro Gondola dans la station de ski japonaise Nabea Ski Resort, également appelé « Dragondola », est le seul téléphérique monocâble 8 places au monde qui couvre une distance de 5,48 km. Ses cabines sont conçues pour huit personnes et le trajet dure 15 minutes. Ce téléphérique véritablement draconien relie les localités de Nabea et Karuga, rendant ainsi accessibles les domaines skiables de Kagura, Tashiro et Mitsumata.

Genting Skyway à Gohtong Jaya (Malaisie)

Avec une vitesse de 21,6 km/h, le « Genting Skyway » est le téléphérique le plus rapide du monde. Une longueur de plus de 3,5 km en fait en outre le plus long d’Asie du Sud-Est. La télécabine traverse une forêt vierge à la végétation dense et sert d’accès aux « Genting Highlands ». Au sommet de la montagne se trouve un centre de villégiature avec de nombreux hôtels et un parc d’attractions. C’est le seul endroit où les jeux de hasard sont officiellement autorisés en Malaisie. Le chemin qui y mène est documenté par la vidéo suivante :

Genting Skyway cable car Journey (from Resort Hotel to Gohtong Jaya)

Mi Teleférico entre La Paz et El Alto (Bolivie)

Le réseau de téléphériques « Mi Teleférico » offre un transport rapide et fiable entre les principales attractions de La Paz et El Alto. Ses 25 stations et ses quelque 27 km de longueur en font le plus grand du monde. La durée des navettes a été réduite d’une heure à dix minutes. Ainsi, le réseau de téléphériques remplit son objectif initial : réduire les problèmes de circulation et les nuisances environnementales qui en découlent. Et voici à quoi cela ressemble :

Doppelmayr/Garaventa 10-MGDs "Mi Teleférico"" La Paz/El Alto, Bolivien (2014-2019)

FAQ sur les téléphériques de tous les superlatifs

Quand les premières installations à câbles ont-elles vu le jour dans les Alpes ?

Les premières remontées mécaniques à des fins touristiques ont vu le jour en Europe il y a plus de 100 ans. Le premier téléphérique alpin destiné uniquement au transfert de personnes est le Kohlererbahn à Bolzano, dans le Tyrol du Sud. Ce téléphérique à va-et-vient a été mis en service dès 1908, à la suite de quoi les remontées mécaniques ont pris de l’importance à partir des années 1950 en raison de l’expansion du tourisme de ski dans les Alpes.

Quel est le plus haut téléphérique d’Europe ?

Le téléphérique le plus haut d’Europe est le « Matterhorn Glacier Ride » – 3S-Bahn au Petit Cervin dans le domaine skiable suisse de Zermatt. La station supérieure du téléphérique 3S se trouve à une altitude de 3 883 mètres et le téléphérique ultramoderne transporte jusqu’à 2 000 personnes par heure, 365 jours par an.

Quel est le plus long téléphérique du monde ?

Avec une longueur de 5,75 km, le « Wings of Tatev » est le plus long téléphérique à va-et-vient du monde. Situé dans le sud de l’Arménie, il a été inauguré en 2010 et transporte jusqu’à 25 personnes par trajet depuis le village de Halidzor jusqu’au monastère historique de Tatev en passant par les gorges de Vorotan. Un trajet avec le plus long téléphérique du monde dure environ 11 minutes et ne permet de franchir que 9 mètres de dénivelé.

Quels sont les records détenus par le téléphérique de la Zugspitze dans le domaine skiable de Garmisch-Classic/Zugspitze ?

Le Zugspitzbahn, situé dans le domaine skiable allemand Garmisch-Classic/Zugspitze, détient pas moins de 3 records du monde. Lors du trajet de 10 minutes en téléphérique à va-et-vient, les vacanciers sont portés par le pylône en acier le plus haut du monde (127 m) pour les téléphériques à va-et-vient et surmontent la plus grande différence d’altitude totale (1 945 m) en une seule section. En plus, les cabines du téléphérique parcourent dans cette même section la plus longue portée libre du monde (3 213 m).

Prendre le télésiège en toute sécurité

Alors que les premiers téléskis permettaient de transporter confortablement les ...

Skier au printemps – Quelles sont les stations de ski ouvertes ?

Beaucoup de neige, du soleil à profusion, une bonne visibilité, pas trop froid : ...

$stickyFooter