Héliski & héliboarding – ressentir la liberté sur une poudreuse intacte

26 avril 2023 - SnowTrex

Faire du carving dans une neige profonde scintillante, sentir la liberté sur de vastes glaciers et le vent sur le visage, traverser des forêts où personne n’a peut-être jamais mis les pieds auparavant – ce qui ressemble au rêve de tout skieur passionné fait désormais partie intégrante des sports d’hiver : l’héliski. SnowTrex a fait des recherches et explique tout ce qui concerne l’héliski.

On monte en hélicoptère jusqu’au sommet.


La fascination de l’héliski/l’héliboarding

De nombreux passionnés de neige nourrissent le souhait de glisser vers la vallée le long de vastes pentes de neige profonde et entourés de paysages montagneux de rêve. Cette expérience est particulièrement attrayante lorsqu’elle ne se déroule pas à côté des pistes ou sous les remontées mécaniques, mais là où peu de personnes ont skié ou fait du snowboard auparavant. Pour la plupart des gens, l’ascension longue et fatigante dans le cadre d’une randonnée à ski classique est trop compliquée. Alors pourquoi ne pas tout simplement grimper au sommet de la montagne en hélicoptère ? Que vous soyez skieur ou snowboarder, l’héliski vous emmènera à des endroits qui feront battre le coeur de tous les amateurs de sports d’hiver. Après le vol, des étendues à couper le souffle se dévoilent jusqu’à 4 000 mètres d’altitude. Rien que la vue sur les massifs glaciaires étincelants et les montagnes enneigées est une expérience que vous n’oublierez pas de sitôt. Mais bien sûr, la descente en solitaire dans la poudreuse intacte est le point culminant de cette entreprise aventureuse. Alors c’est parti ! Chaussez vos planches et en route pour une expérience unique d’héliski.

Glisser en aval sur des pentes de neige profonde immaculée est un grand rêve pour de nombreux amoureux de la neige.

Monter très haut en hélicoptère

Lors de l’héliski, les skieurs sont transportés en hélicoptère très haut dans les montagnes ou sur un glacier, où ils sont déposés dans la « nature sauvage » et d’où ils entament une descente comme ils n’en ont probablement jamais connu. Dès le vol, une ambiance très particulière se répand dans l’hélicoptère. Les passagers de l’hélicoptère explosent d’impatience et de tension joyeuse tout en admirant les formations rocheuses imposantes et les vastes pentes enneigées depuis la perspective aérienne. Pour arriver le plus tôt possible dans l’eldorado de la poudreuse, tous les participants se lèvent dans la nuit noire – après tout, rouler sous les premiers rayons de soleil de la journée est un pur plaisir.

En hélicoptère, on s’élève dans les montagnes.

Avant de gravir la montagne, il faut d’abord prendre quelques précautions pour que tous les participants soient préparés au mieux pour l’aventure. Il est recommandé de porter plusieurs couches de vêtements pour être prêt à affronter toutes les conditions météorologiques. En plus de choisir les bons vêtements, il est important que tous les passagers soient familiarisés avec l’utilisation correcte du matériel d’avalanche et de premiers secours. La bonne manière d’utiliser les DVA, les sondes et les pelles ainsi qu’un sac à dos airbag doit être connue afin que tous les amateurs de sports d’hiver puissent bien réagir dans les situations de danger.

Une fois les mesures de sécurité prises, rien ne s’oppose plus au vol en hélicoptère. Une fois en haut, les passagers sont lâchés dans leur aventure de ski près d’un sommet ou d’un flanc de montagne.

La descente

La sortie de l’hélicoptère et l’arrivée au point de départ a déjà de quoi surprendre, car c’est un panorama indescriptible qui se dévoile. Après avoir profité de la vue et inhalé l’air frais de la montagne, nous descendons la montagne.

Après le vol en hélicoptère, un panorama à couper le souffle se dévoile.

Départ en compagnie d’un guide

Les skieurs sont accompagnés dans leur descente par ce que l’on appelle un « guide ». Ce sont des moniteurs de ski ou des guides de montagne expérimentés, professionnels et surtout connaissant bien les lieux, spécialement formés pour skier dans la nature. Ils veillent à la fois à la sécurité des participants et à ce que la nature ne soit en aucun cas affectée par les skieurs.

Lors d’une réunion le matin, les participants discutent avec les guides des conditions météorologiques et d’enneigement actuelles. Au cours d’une analyse des dangers, le potentiel de danger, la situation des avalanches et les corniches sont discutés ou abordés. Un ordinateur compile les informations recueillies et crée une liste de départ. La couleur rouge représente les descentes non praticables et la couleur verte les descentes praticables. Le pilote donne également une réponse et vérifie si l’endroit choisi pour la dépose peut être atteint. Il en résulte la destination finale du départ. La sécurité est toujours la priorité et les conditions peuvent changer rapidement. Ce n’est donc qu’à l’arrivée au sommet que la décision de descendre ou non est prise.

Au sommet, le groupe et le guide sont totalement livrés à eux-mêmes lors de l’héliski.

Après l’analyse des risques, les participants reçoivent une formation à la sécurité, appelée safety-briefing. Lors de celle-ci, ils sont notamment informés sur le comportement à adopter pendant le vol en hélicoptère, pendant la descente et sur l’utilisation d’un détecteur de victimes d’avalanches. Aussi expérimentés que soient les guides, en fin de compte, la nature est une force imprévisible et la sécurité sur les pistes non préparées est sans exception la priorité.

L’expérience de la descente

Sur le « run » vers la vallée, au cours duquel les sportifs parcourent souvent plus de 1 000 mètres de dénivelé, il n’y a pas de remontées mécaniques, de téléphériques ou de refuges de ski à des kilomètres à la ronde, mais plutôt des rencontres avec des animaux sauvages locaux comme l’aigle, le chamois ou la marmotte ne sont pas rares. Le coeur de tous les amoureux de la nature bat plus vite lorsqu’ils se chauffent dans la poudreuse fraîche et le long des paysages de neige et de forêt inexplorés.

La descente à travers des paysages de neige et de forêt inexplorés fait battre le coeur des amoureux de la neige.

Malgré l’expérience unique de la descente, certaines règles de comportement doivent sans aucun doute être respectées. En plus de connaître les risques d’avalanche et les conditions de piste difficiles, il est particulièrement important de toujours garder l’orientation. Le guide ne doit pas être perdu de vue, sinon les participants risquent de se perdre. De plus, la communication pendant la descente est essentielle. Même si les conditions sont difficiles, par exemple en raison d’une mauvaise visibilité, il faut toujours veiller à ce que l’échange entre le guide et les participants soit maintenu. Une bonne communication ne sert pas seulement à s’orienter, mais aide aussi dans les situations de danger et lors d’une récupération rapide et du sauvetage d’une personne ensevelie. Mais la règle la plus importante est que chaque participant suive les instructions du guide. Avec son expérience, il est le mieux placé pour évaluer les dangers comme le changement de temps et les conditions dangereuses d’avalanche et de piste et devrait donc avoir la confiance de chaque participant.

L’héliski convient aussi aux « non-professionnels »

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’héliski n’est pas réservé aux professionnels, mais à tous les skieurs qui ont déjà fait l’expérience de pistes rouges et noires plus exigeantes, qui ont de la vitesse et de l’agilité et qui ont déjà fait leurs premières petites excursions en dehors des pistes. Il est également important d’avoir une bonne évaluation personnelle de sa forme et de ses capacités sur les planches. Les amateurs de sports d’hiver doivent également avoir une bonne condition physique. L’altitude, le mauvais temps et les parties verglacées peuvent mettre à l’épreuve les sportifs les plus expérimentés. Une fois ces conditions remplies, plus rien ne s’oppose à une expérience de vacances inoubliable – montée d’adrénaline comprise.

Helisiskiing Air Zermatt

Héliski en Autriche

Pour vivre une expérience unique d’héliski, il n’est pas toujours nécessaire de traverser l’Atlantique. En Autriche aussi, il est possible d’essayer l’héliski de manière optimale. A Lech am Arlberg en particulier, les amoureux de la neige se voient proposer toute une série de spots de freeride de première classe. Les skieurs et snowboarders aventureux avec une bonne technique se rendront en hélicoptère au Mehlsack, tandis que les débutants viseront la zone autour des sommets de l’Orgelscharte. Pour des conditions d’enneigement optimales, il faut choisir la période de décembre à mars. Pendant les mois d’hiver, les amateurs de sports d’hiver trouvent ici des conditions optimales pour une expérience unique d’héliski. Grâce à la forte probabilité d’enneigement, les amateurs de poudreuse peuvent s’attendre à une poudreuse de rêve qui permet de vivre des expériences uniques dans la neige profonde.

Lech am Arlberg propose aux amateurs de neige toute une série de spots de freeride de premier ordre.

Héliski en Suisse

A proximité directe de l’Autriche, les amoureux de la neige trouveront probablement la destination la plus populaire des Alpes pour l’héliski : l’unique Suisse. Zermatt, autour de l’impressionnant Cervin, est un véritable eldorado de l’héliski. De nombreux prestataires transportent les amoureux de la neige dans le monde intact de la montagne et vers une multitude de descentes uniques et époustouflantes dans la neige profonde.

La région autour de l’impressionnant Cervin est considérée comme un véritable eldorado de l’héliski.

Le massif du Mont Rose, situé dans les Alpes valaisannes, est une autre destination particulièrement appréciée. Tôt le matin, il faut se rendre sur le plateau Rose, qui se trouve à environ 3 100 mètres d’altitude. Dans la lumière du lever du soleil, il est possible de faire ses premières traces dans la poudreuse intacte dans un décor impressionnant. Entourés de montagnes gigantesques comme le Breithorn et le Lyskamm, les aventuriers du ski trouveront ici quelques-unes des plus longues descentes de poudreuse du monde. Les skieurs et snowboarders audacieux se dirigent vers le sommet du pic Dafour. A plus de 4 000 mètres d’altitude, tu descendras ensuite la montagne avec une vue à couper le souffle. Il faut cependant noter qu’en raison de leur longueur et du grand nombre de mètres de dénivelé à franchir, les tours d’héliski à Zermatt sont particulièrement recommandés aux skieurs ou snowboarders ayant de bonnes connaissances.

Héliski Italie

Les amateurs d’hiver qui se rendent en Italie pour faire de l’héliski trouveront ce qu’ils cherchent en Valteline. La Valteline est l’une des plus longues vallées alpines et s’étend entre le lac de Côme à l’ouest et le groupe Ortler à l’est. Une multitude de vallées latérales forment au nord la frontière avec le groupe de la Bernina, à la limite de l’Italie et de la Suisse. C’est précisément dans ces vallées et sur les versants environnants que l’on trouve une multitude d’excursions qui peuvent être abordées en hélicoptère. Des vues à couper le souffle, de vastes paysages de neige et de forêt et de la poudreuse fraîche à perte de vue. L’arrivée peut se faire sans problème en voiture. Pour compléter l’héliski en Italie, la cuisine de la Valteline invite à déguster des délices traditionnels le soir. Ces commodités et bien d’autres feront de l’héliski en Italie une expérience inoubliable.

Des vues magnifiques, des paysages de neige et de forêt à couper le souffle et de la poudreuse fraîche sont offerts aux amoureux de la neige en Italie.

Héliski Canada

Les amoureux de la neige trouveront un top spot absolu pour l’héliski en Colombie Britannique au Canada. La région enneigée est une destination de tous les superlatifs. Sur un total de 10 700 km² et à des altitudes allant jusqu’à 4 000 m, se trouve la région de Bella Coola, qui est la plus grande zone d’héliski continue au monde. Le point culminant absolu ici sont les montagnes côtières. Du haut des sommets de plus de 4 000 mètres, les skieurs et snowboarders ont une vue spectaculaire sur l’océan Pacifique et les fjords isolés. Les amateurs de sports d’hiver ambitieux découvrent des couloirs rocheux étroits, d’immenses surfaces glaciaires et d’innombrables descentes aventureuses en forêt. Grâce à une multitude de descentes raides et longues, l’héliski au Canada convient particulièrement aux skieurs et snowboarders expérimentés ayant une bonne endurance, mais même les débutants trouveront la descente qui leur convient.

Héliski est particulièrement possible au Canada, avec une multitude de descentes raides et longues.

Où peut-on faire de l’héliski ?

L’héliski est proposé dans les stations de ski suivantes de l’offre SnowTrex ou à proximité de celles-ci :

Station de skiPays
Lech am ArlbergAutriche
ChamonixFrance
Monte RosaItalie
LivignoItalie
CourmayeurItalie
La ThuileItalie
Alagna ValsesiaItalie
Val MadesimoItalie
MürrenSuisse
GrindelwaldSuisse
MeiringenSuisse
GstaadSuisse
Davos-KlostersSuisse
Flims-Laax-FaleraSuisse
Arosa-LenzerheideSuisse
ZermattSuisse
Revelstoke Mountain ResortCanada
Skeena MountainsCanada
Monashee MountainsCanada

Coûts de l’héliski

Le coût d’un tour d’héliski varie en fonction de la longueur, de l’emplacement, du type de prestations incluses et de la période saisonnière. En général, on peut dire que l’avant-saison (décembre et janvier) est la moins chère. Si une excursion en héliski est réservée en fin de saison (avril), les coûts augmentent. Les tours les plus chers ont lieu pendant la haute saison (février et mars). C’est pendant ces mois d’hiver que l’on peut faire le plus de dénivelé, car les chutes de neige et l’enneigement moyens ainsi que les températures diurnes offrent des conditions optimales pour les descentes solitaires dans la neige profonde.

Les prix dépendent bien sûr aussi en grande partie de la durée du voyage. Par exemple, pour une excursion héliski de quatre jours au Canada, les coûts peuvent atteindre 7 000 € en haute saison. Il convient de noter que le prix comprend souvent de nombreux services inclus. Les offres comprennent entre autres le transfert en bus vers le logement, le logement lui-même, les services de guide de montagne, l’équipement de ski et de snowboard ainsi que l’équipement de sécurité nécessaire.

Il est également possible de s’initier au monde de l’héliski dans le cadre d’une excursion d’une journée. Bien sûr, les coûts ne sont pas aussi élevés. Par exemple, les excursions d’une journée à Arlberg en Autriche coûtent environ 550 € par personne. Le vol est inclus, mais le guide de montagne doit être réservé en plus. Bien que l’héliski ne soit pas une bonne affaire, l’expérience unique sur les plus hauts sommets et les pentes vierges de différentes régions montagneuses ne sera certainement jamais oubliée.

FAQ

Qu’est-ce qu’une randonnée à ski en hélicoptère ?

L’héliski est une excursion en hélicoptère dans les montagnes ou sur un glacier. Il s’agit d’atteindre des altitudes de plus de 4 000 m avant de redescendre dans la vallée à ski ou en snowboard dans la poudreuse fraîche et le long des sommets enneigés.

Combien coûte l’héliski ?

Le coût d’une excursion en héliski varie en fonction de la longueur, de l’emplacement, du nombre de prestations incluses et de la période saisonnière. La haute saison est la plus chère. Les tours d’héliski au Canada sont également plus chers que les tours en Autriche. Les excursions d’une journée dans l’Arlberg autrichien, par exemple, s’élèvent à environ 550 € par personne, sans guide de montagne inclus. Au Canada, le coût d’une excursion de quatre jours avec une multitude de prestations incluses est d’environ 7 000 €.

Où peut-on faire de l’héliski ?

L’héliski est possible dans le monde entier. En Europe, l’héliski est notamment possible en Autriche (p. ex. Arlberg), en Suisse (p. ex. Zermatt) et en Italie (p. ex. Valteline). Après un vol jusqu’au sommet de ces sommets impressionnants, les amateurs de sports d’hiver ambitieux se voient offrir une vue unique. De nombreux amateurs de sports d’hiver prennent en outre le chemin de l’eldorado de l’héliski, le Canada. C’est en Colombie-Britannique, au Canada, que se trouve la plus grande zone d’héliski d’un seul tenant au monde.

Pourquoi l’héliski est-il si particulier ?

Le vol en hélicoptère est déjà une expérience très particulière. Arrivé au sommet d’une montagne, on découvre une vue sur des massifs glaciaires étincelants et des panoramas impressionnants. Ensuite, on redescend dans la vallée à travers une poudreuse fraîche et intacte, loin du tourisme de masse, des pistes et des remontées mécaniques. C’est une expérience qui fait battre le coeur de tous les amateurs de sports d’hiver.

A quoi faut-il faire attention en pratiquant l’héliski ?

L’utilisation correcte du matériel d’avalanche et de premiers secours ainsi que l’utilisation des DVA et des sondes doivent absolument être connues. Ceci est expliqué en détail par un guide de montagne avant chaque randonnée. En outre, chaque participant devrait suivre les instructions du guide, car celui-ci est le mieux à même, grâce à son expérience, d’évaluer les dangers tels que le changement de temps ainsi que les conditions dangereuses d’avalanches et de pistes.

Les débutants peuvent-ils pratiquer l’héliski ?

L’héliski convient à tous les skieurs qui ont déjà fait des expériences sur des pistes rouges et noires exigeantes, qui disposent de vitesse et d’agilité et qui ont déjà entrepris de petites excursions en dehors des pistes. Une bonne auto-évaluation de ses propres capacités et une condition physique suffisante sont également indispensables.

Gymnastique de ski – Les 12 meilleurs exercices pour profiter davantage des pistes

Lorsque l’on se prépare au ski par le sport, les premiers virages sur les ...

Excursions dans l’Ötztal : 8 points forts hors des pistes

Au cœur du Tyrol, nichée dans un paysage de montagnes à couper le souffle, la ...

$stickyFooter