En voiture pour les vacances au ski : péage pour l’accès au domaine skiable

21 mai 2024 - SnowTrex

La plupart des vacanciers d’hiver continuent à planifier leur voyage vers la station de ski en voiture. Or, il y a souvent des incertitudes concernant les péages : Dois-je payer les péages sur la route de mes vacances au ski ? Et si oui, puis-je m’y prendre à l’avance pour ne pas être stressé en route ? SnowTrex s’y connaît en matière de péages et explique où les amateurs de sports d’hiver doivent payer en arrivant à la station de ski sur l’autoroute, sur les routes de col ou avant les tunnels alpins.

Le tunnel du Mont-Blanc relie la France à l’Italie et, comme de nombreuses autoroutes et autres routes dans les Alpes, il est soumis à des péages

Combien les automobilistes doivent-ils payer pour emprunter les autoroutes en Europe ?

PaysPéage autoroutierCoûts
ÖsterreichOui9,90 euros (vignette de 10 jours pour les voitures)
ItalienOui0,07 euro (par kilomètre en voiture)
FrankreichPartiellement0,09 euro (par kilomètre en voiture)
SchweizOui42,00 euros (vignette annuelle)
Deutschlandnon0,14 à 0,24 euro (par kilomètre pour les camions)
TschechienOui13,00 euros (vignette électronique de 10 jours pour les voitures)
SlowenienOui8,00 euros (vignette électronique 7 jours pour les voitures)

Que sont les péages ?

Les péages, également appelés droits de péage, sont des taxes locales pour l’utilisation des infrastructures de transport telles que les routes, les ponts, les routes nationales, les autoroutes et les tunnels. En France, les péages sont rares, mais lorsque vous voyagez à l’étranger, vous devez être attentif aux tarifs en vigueur dans chaque pays.

Il existe deux types de péage : le péage d’accès basé sur la durée et le péage de route basé sur l’utilisation. Avec le premier type de péage, l’automobiliste reçoit un droit d’accès pour l’utilisation de certaines infrastructures routières, sans que l’utilisation effective ne soit prise en compte. L’accès aux ouvrages de transport est généralement limité dans le temps et est généralement perçu par le biais d’une vignette autoroutière, comme en Autriche. Dans le cas des péages basés sur l’utilisation, l’automobiliste paie en grande partie à une gare de péage en fonction de l’utilisation réelle. Le péage est principalement défini dans l’espace, par exemple en fonction de la distance parcourue ou des tronçons empruntés. De nombreux vacanciers connaissent ce type de péage depuis longtemps sur les autoroutes françaises.

En imposant des péages, les pays poursuivent différents objectifs. Entre autres, les péages servent à financer les infrastructures routières existantes ou futures, à réduire l’impact sur l’environnement grâce à une diminution espérée du trafic motorisé et à générer des recettes supplémentaires pour les budgets publics.

Péage en Autriche

L’Autriche est l’une des destinations de sports d’hiver les plus populaires d’Europe. Si vous vous rendez dans la république alpine avec votre propre voiture ou une voiture de location, vous devez toutefois tenir compte de l’obligation d’utiliser une vignette sur les autoroutes. Il existe différentes périodes de validité : dix jours, deux mois et un an. Le « Pickerl », comme les Autrichiens appellent la vignette, peut être obtenu de deux manières. La variante classique est un autocollant qui est placé de manière visible à l’intérieur du pare-brise de la voiture. Une autre variante, relativement récente, est la vignette électronique. Tout comme la vignette classique doit être achetée à l’avance, la variante numérique peut également être réservée à l’avance. Les automobilistes doivent toutefois savoir que la validité de la vignette électronique commence au plus tôt 18 jours après la réservation. La raison en est la législation autrichienne.

Le même prix s’applique aux deux variantes de vignette, à savoir 96,40 euros pour la vignette annuelle pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes en 2023. Ceux qui optent pour la vignette de 10 jours et conduisent une voiture doivent s’attendre à un prix de 9,90 euros. Conformément aux dispositions légales, les tarifs de la vignette sont adaptés chaque année à l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), ce qui entraîne une augmentation régulière des prix d’environ 2 %.

En outre, il est important de savoir qu’en plus des routes à vignette, qui commencent d’ailleurs juste après la frontière, il existe des routes spéciales à péage comme le tunnel de l’Arlberg (11,50 euros pour un simple passage en voiture) ou l’autoroute du Brenner (11,00 euros pour un trajet complet en voiture). Dans ce cas, il faut payer séparément – ou se rabattre sur un itinéraire sans péage.

Péages en Italie

Alors que l’Autriche et la Suisse ont des vignettes basées sur la durée, l’Italie a un système de péage basé sur la distance parcourue. Ici, cela dépend donc de la distance que les vacanciers d’hiver parcourent en voiture. Les frais sont donc basés sur le nombre de kilomètres réellement parcourus. Les automobilistes ne doivent donc pas acheter de vignette ou autre à l’avance. Au lieu de cela, les autoroutes italiennes sont parsemées de stations de péage où les conducteurs prennent un ticket qu’ils paient à la station où ils quittent l’autoroute. Il est impossible de ne pas voir les postes de péage, car il n’y a pas d’autre solution que de passer devant.

Le « Passo dello Stelvio » est l’une des routes de col les plus belles et les plus spectaculaires des Alpes. Les automobilistes n’ont pas à payer de péage pendant la période d’ouverture, entre début mai et fin novembre.

En ce qui concerne les coûts, les automobilistes peuvent s’attendre à payer environ 7 centimes par kilomètre (en 2023). Pour connaître le coût exact du péage pour un trajet, il est possible d’utiliser un calculateur de péage sur Internet. Les gares de péage proposent le paiement en espèces, par carte ou par Telepass. Ce dernier est un boîtier de péage électronique embarqué qui n’est pas seulement utile pour les grands voyageurs en Italie, mais qui est également disponible en version courte durée. Les utilisateurs de Telepass ont également l’avantage d’éviter les embouteillages sur les voies de paiement manuelles des péages. Des voies spéciales ont été créées pour eux.

Sur d’autres routes de transit importantes, les automobilistes doivent encore payer des péages séparés dans les Alpes italiennes. Ainsi, un trajet en voiture sur la route alpine du Timmelsjoch entre le Passeiertal en Italie et l’Ötztal en Autriche coûte 18,00 euros (aller-retour 24,00 euros). Il en va de même pour le tunnel routier du Fréjus entre Bardonecchia (Italie) et Modane (France). Un aller-retour en voiture du côté italien par l’un des plus longs tunnels alpins coûte la bagatelle de 65,30 euros (en 2023) !

Péage en France

Comme en Italie, il existe en France un système de péage basé sur la distance parcourue et des autoroutes équipées de barrières de péage. Il n’y a donc pas de prix fixe connu à l’avance comme pour une vignette. Néanmoins, les automobilistes peuvent utiliser des calculateurs de péage sur Internet pour connaître le coût exact de leur trajet. En moyenne, le prix par kilomètre d’autoroute parcouru par les automobilistes est de 9 centimes d’euro. Les modalités de paiement sont également les mêmes qu’en Italie, avec paiement en espèces, par carte ou par télépéage (boîtiers de péage pour voitures). En France, les boîtiers de péage sont appelés Liber-t et TIS-PL. Ils permettent également aux automobilistes de gagner du temps puisque les barrières s’ouvrent automatiquement pour eux.

Contrairement à la Suisse, par exemple, il vaut la peine de chercher des itinéraires alternatifs sans péage en France. Souvent, la perte de temps n’est pas trop importante et compense les économies réalisées. En revanche, si vous souhaitez emprunter l’un des grands tunnels alpins plutôt qu’une route de col, vous devrez mettre la main à la poche dans la Grande Nation. Ainsi, un aller-retour en voiture par le célèbre tunnel du Mont-Blanc entre Chamonix (France) et Courmayeur (Italie) coûte la bagatelle de 64,20 euros (en 2023).

Les voitures et les camions qui souhaitent traverser le tunnel du Fréjus pour se rendre d’Italie en France et vice versa doivent payer un péage

Péage en Suisse

Comme d’autres pays alpins européens, la Suisse offre des panoramas de montagne à couper le souffle et de superbes stations de ski. Mais ici aussi, la vignette est obligatoire. Contrairement à l’Autriche ou à la France, les automobilistes en Suisse ne peuvent guère éviter d’acheter une vignette, surtout pour les longs trajets, à moins que les amateurs de sports d’hiver n’aient beaucoup de temps pour emprunter des itinéraires de contournement gratuits, mais assez longs.

En Suisse, il n’existe qu’une seule vignette annuelle, valable 14 mois au total. La Confédération fait ainsi la distinction entre vignette d’été et vignette d’hiver. Le tarif d’été est valable de mai à novembre, tandis que pour le tarif d’hiver, les propriétaires de véhicules reçoivent une vignette valable de décembre à avril. Depuis 2015, la vignette annuelle pour les véhicules d’un poids total autorisé de 3,5 tonnes, c’est-à-dire les voitures, coûte constamment 40 francs suisses (CHF) – selon le taux de change, le prix de la vignette est donc proche de 42 euros.

Seuls quelques tronçons, comme le tunnel du Grand-Saint-Bernard, ne sont pas inclus dans la vignette annuelle et doivent être payés en plus. Un passage en voiture de Bourg-Saint-Pierre (Suisse) à Saint-Rhemy-en-Bosses (Italie) coûte 18,50 euros, tandis qu’un aller-retour coûte 24,50 euros.

Péage en Allemagne

En Allemagne, il n’y a que de courtes sections à péage. Par exemple, sur le chemin de la station de ski de Sudelfeld, sur la route dite de Tatzelwurm. Le prix d’un trajet en voiture sur cette route privée est de 3 euros. Cependant, si les amateurs de sports d’hiver se rendent au Sudelfeld depuis Bayrischzell ou Oberaudorf, ils peuvent éviter la station de péage.

Cependant, depuis le 1er janvier 2005, le péage pour les camions est en vigueur sur les autoroutes de la République fédérale ainsi que sur certaines routes nationales. Selon la longueur et le poids du camion, le coût varie entre 14 et 24 centimes par kilomètre parcouru. Les camions sont enregistrés électroniquement.

Péage en République tchèque

De nombreuses stations de ski tchèques se trouvent non loin de la frontière allemande. L’accès s’y fait par des routes à péage pour lesquelles une vignette est nécessaire. Pour les voitures, il existe des vignettes de dix jours (13 euros), d’un mois (18,30 euros) et d’un an (62,50 euros). Les vignettes adhésives tchèques ont été supprimées fin 2020 et remplacées par un système de vignettes électroniques en 2021. Les vignettes numériques (Elektronická dálniční známka) sont disponibles sur Internet, dans les points de vente et dans les distributeurs automatiques locaux. En outre, les vignettes sont liées à la plaque d’immatriculation correspondante et peuvent être achetées au plus tôt trois mois à l’avance.

Les tronçons exempts de péage sont peu nombreux, mais ils sont signalés par une vignette barrée ou par l’inscription « BEZ POPLATKU ».

Péage en Slovénie

Le nord de la Slovénie abrite également quelques petites stations de ski dans les contreforts des Alpes et des moyennes montagnes. Si vous souhaitez y passer quelques jours de ski en toute tranquillité, des péages vous attendent également sur le chemin. Enfin, la vignette est également obligatoire sur les autoroutes et les voies rapides. Les automobilistes peuvent acheter la vignette électronique pour une semaine (8 euros), six mois (32 euros) ou un an (58,70 euros). Les experts recommandent vivement d’acheter la vignette électronique dans un point de vente avant d’entrer en Slovénie.

La vignette est également obligatoire sur les autoroutes et voies rapides slovènes

Les routes nationales slovènes étant plutôt étroites et mal entretenues, il ne faut pas lésiner sur la vignette. De plus, les détours rallongent souvent la durée du trajet de plusieurs heures, la signalisation est généralement très confuse et les appareils de navigation ne sont guère utiles.

Sanctions en cas de non-respect

Les contrôles des péages varient d’un pays alpin à l’autre et les sanctions en cas de non-respect des péages varient également. Si vous êtes pris sur une autoroute autrichienne sans vignette, vous ne devez pas payer d’amende, mais un « péage de remplacement ». Ce « péage de remplacement » est toutefois nettement plus cher que la vignette et les vacanciers qui voyagent en voiture doivent débourser au moins 120 euros. Le « péage de remplacement » permet, après paiement immédiat en espèces ou par carte de crédit, d’utiliser toutes les autoroutes autrichiennes sans vignette pour le reste de la journée et le jour suivant. Le contrôle de la vignette est effectué à la fois manuellement par le Service et Contrôle (SKD) et par caméra par le Contrôle Automatique de la Vignette (AVK).

En Italie et en France, la fraude au péage est plus difficile. Cela s’explique par le fait qu’il faut passer par une barrière de péage à l’entrée et à la sortie d’une autoroute. Il est pratiquement impossible d’emprunter une autoroute à péage sans passer par une gare de péage. De plus, les gares de péage sont équipées de caméras et parfois de personnel de contrôle.

En Suisse, en République tchèque et en Slovénie, il est également préférable que les usagers de la route ne se fassent pas prendre sur les autoroutes et les routes nationales sans vignette valide. Dans ces trois pays, la police contrôle strictement les vignettes. Dans la Confédération helvétique et en République tchèque, les automobilistes qui se rendent en station de ski sans vignette et qui sont arrêtés par la police doivent généralement s’attendre à payer l’équivalent de 175 euros ou 200 euros. En Slovénie, l’amende peut même aller de 300 à 800 euros. De plus, les contrôles de police y sont particulièrement stricts, c’est pourquoi il vaut vraiment la peine d’avoir une vignette.

Les péages sont contrôlés différemment selon les pays dans et autour des Alpes. Les amendes en cas de non-respect sont également différentes

Comme il n’y a que peu de petites routes à péage en Allemagne, les contrôles sont réglés de la même manière qu’en France. La plupart du temps, il y a des barrières de péage au début et à la fin de l’itinéraire, qu’il faut franchir pour accéder à l’itinéraire à péage. Il est presque impossible de passer sur ces routes sans payer le péage, et ceux qui le font doivent s’attendre à l’amende fixée individuellement.

Vous préférez partir au ski sans voiture? SnowTrex vous explique comment arriver en train!

FAQ sur les péages

Que sont les péages ?

Les péages sont des taxes territoriales pour l’utilisation d’infrastructures de transport telles que les routes, les ponts, les autoroutes et les tunnels. En Allemagne, les péages ne sont perçus que sporadiquement, par exemple pour des tunnels individuels.

Où puis-je acheter une vignette ?

Les vignettes peuvent être achetées de différentes manières selon les pays. Le plus souvent, elles sont proposées dans les localités proches des frontières, à la poste et dans les stations-service. En outre, l’ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club) propose des vignettes pour tous les pays ayant des destinations de ski populaires dans ses bureaux et sur son site Internet.

Quel est le montant des péages en Suisse ?

En Suisse, le péage est perçu au moyen d’une vignette annuelle. Pour les voitures ou « véhicules à moteur jusqu’à un poids total autorisé de 3,5 tonnes », la vignette coûte depuis des années un montant constant de 40 francs suisses (CHF), ce qui correspond à un prix d’environ 42 euros, selon le taux de change.

Quel est le montant des péages en Autriche ?

En Autriche, les péages sont perçus au moyen de vignettes. Il existe trois tarifs de vignette avec une validité de dix jours, deux mois ou un an. Pour les voitures, la vignette de 10 jours coûtera 9,90 euros en 2023 et la vignette annuelle 96,40 euros. Conformément aux dispositions légales, les tarifs des vignettes sont adaptés chaque année à l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH).

Comment puis-je calculer le prix du péage pour mon trajet ?

Les calculateurs de péage, par exemple sur Internet, peuvent vous aider à calculer le coût des péages pour un trajet donné. Il suffit de saisir le point de départ et la destination du voyage, de sélectionner l’itinéraire et la catégorie de véhicule. Les coûts prévus s’affichent ensuite.

Gymnastique de ski – Les 12 meilleurs exercices pour profiter davantage des pistes

Lorsque l’on se prépare au ski par le sport, les premiers virages sur les ...

Excursions dans l’Ötztal : 8 points forts hors des pistes

Au cœur du Tyrol, nichée dans un paysage de montagnes à couper le souffle, la ...

$stickyFooter