Ski de fond : Conseils pour les débutants sur les pistes de ski de fond

14 novembre 2023 - SnowTrex

Dans les Alpes, il y a presque autant de kilomètres de pistes de ski de fond que de kilomètres de pistes de ski alpin. Ce n’est pas étonnant, car le sport nordique jouit d’une grande popularité. Si vous souhaitez essayer ce sport à la mode, vous devez tenir compte de quelques points. SnowTrex a réuni de précieux conseils pour débutants de la Fédération allemande de ski (DSV).

Piste de ski de fond avec double tracé.

Les techniques de ski de fond

En principe, on distingue deux styles de course en ski de fond : la technique classique et la technique skating. Pour les débutants, on commence par le style classique tranquille. Les skis glissent sur la piste au rythme de la marche. Le skating, plus rapide, utilise ce que l’on appelle le pas de patineur, où le skieur pousse les skis latéralement vers l’arrière pour prendre de la vitesse. Le patineur a besoin de plus d’espace, c’est pourquoi il emprunte une piste plus large à côté de la piste de ski de fond classique.

Skieurs de fond en skating.

Le bon ski de fond

Le bon ski doit être choisi avec soin. Pour cela, le spécialiste dans le magasin de sport ou dans la station de location vous aidera. Il existe des skis adaptés à la technique classique et à la technique skating. Les skis classiques possèdent une zone de montée sous la fixation, afin d’obtenir l’adhérence nécessaire dans la neige pour la propulsion. De petites encoches dans la semelle ou du fart d’adhérence servent d’aide à la montée à cet endroit. En revanche, les skis de skating ont une surface de glisse continue et sont un peu plus courts. La longueur des skis dépend de la taille et du poids du skieur. Pour les skis classiques, la formule est la suivante : Taille du corps + 20 cm. A cette valeur, les sportifs lourds ajoutent 5 cm, les skieurs légers retirent 5 cm. Pour les skis de skating, la règle est la suivante : taille du corps + 10 cm ainsi que + 5 cm (pour les poids lourds) ou – 5 cm (pour les poids légers).

Les skis de fond étroits sont une affaire bancale.

Les bâtons adaptés

Tout comme pour le ski de randonnée, les bâtons ont une importance capitale pour le ski de fond. L’utilisation des bâtons favorise l’équilibre et permet d’économiser énormément d’énergie. Plus les bâtons sont longs, plus la poussée est économe en énergie. La longueur des bâtons s’oriente donc à la technique respective. Comme la prise d’élan est une caractéristique essentielle du mouvement en ski de fond, on choisit surtout des bâtons de skating très longs. Pour le calculer, utilisez les formules suivantes : Pour la technique de course classique, la taille du corps x 0,85. Les skieurs de fond qui utilisent la technique de skating se basent sur la taille du corps x 0,9.

Les bonnes chaussures

Les chaussures de ski de fond sont plus souples et plus élastiques que les chaussures de ski. Elles s’adaptent au pied et stabilisent la cheville. Les chaussures se différencient également en fonction de la technique utilisée. La chaussure de skating possède une semelle solide pour rester stable et assurer une bonne transmission des forces. La zone autour de la cheville est également renforcée afin de la protéger et de la stabiliser. Les chaussures classiques sont plus souples et flexibles pour permettre le déroulement du pied. Dans tous les cas, les chaussures doivent s’adapter le mieux possible, de sorte que l’achat ne doit se faire qu’avec des conseils d’experts dans un magasin de sport.

Une chaussure de ski de fond classique avec une tige souple.

Les bons vêtements

Si vous pratiquez une activité physique sur la piste, vous transpirerez rapidement. Pour les skieurs de fond, le principe éprouvé de « l’oignon » est donc idéal pour s’adapter à toutes les conditions météorologiques. Les sous-vêtements de sport respirants, qui évacuent l’humidité, sont placés directement sur la peau. Par-dessus, il y a un t-shirt long en fibres fonctionnelles, un pantalon de sport fin et une veste coupe-vent avec protection contre l’humidité. Pour ceux qui ont vite froid, un gilet supplémentaire ou une doudoune fine est une bonne idée. Celle-ci est très légère et peut être rangée dans le plus petit emballage lorsque les températures sont plus douces. En plus, les accessoires suivants sont indispensables pour la tenue de ski de fond : des gants bien ajustés et adhérents, un bonnet ou un bandeau, des lunettes de sport avec protection UV et une crème solaire avec un indice de protection suffisant.

Le réglage fin

Tout comme les skis alpins, les planches de ski de fond doivent être entretenues. Le bon fart sur les semelles réduit la friction de glissement entre les skis et la neige. Pour cela, le professionnel utilise un fart de glisse spécial. En général, on distingue les cires chaudes et les cires froides. Alors que les farts chauds sont généralement appliqués à l’aide d’un fer à repasser, les farts froids peuvent être vaporisés ou frottés. En plus du fart de glisse, le fart de montée est utilisé dans la discipline classique.

Les règles de la piste de ski de fond

Afin de garantir un ski de fond sûr pour tous les sportifs, la FIS a émis une liste de 10 points de règles de comportement que chaque skieur de fond doit suivre :

1. Respecter les autres sportifs.

2. Respecter les balises et les panneaux de signalisation ainsi que le sens de la course.

3. Sur les pistes doubles et multiples, il faut toujours se placer dans la voie de droite. Les skieurs de fond en groupe se placent les uns derrière les autres.

4. Le dépassement peut se faire par la droite ou par la gauche, mais la personne dépassée doit s’écarter si cela est possible sans danger.

5. En cas de circulation en sens inverse, les deux se déplacent vers la droite.

6. Attention à la tenue des bâtons. Lors du dépassement ou du fait d’être dépassé, garder les bâtons près du corps.

7. Adapter la vitesse aux conditions du parcours et aux capacités personnelles. En cas de pente, de mauvaise visibilité ou de trafic dense, marcher en conséquence, lentement et en anticipant, et garder une distance suffisante avec le coureur précédent.

8. La piste de ski de fond doit être dégagée. En cas de pauses ou de chutes, la piste doit être dégagée immédiatement.

9. En cas d’accident, chaque skieur est tenu d’apporter son aide.

10. Les témoins et les personnes impliquées dans un accident sont tenus de donner leurs coordonnées.

Conseils pour les pistes de ski de fond

Un réseau de pistes de ski de fond passable fait désormais partie de l’offre obligatoire de sports d’hiver, il existe donc dans presque toutes les régions alpines des territoires signalisés pour les amateurs de sports nordiques. Certaines régions sont considérées comme la Mecque des skieurs de fond, car le réseau est très étendu, les pistes bien aménagées et les paysages magnifiques. Parmi les centres de ski de fond les plus populaires, on trouve la région de Seefeld (279 km), le Feldberg en Haute Forêt Noire (330 km) et la Haute-Engadine (220 km) en Suisse, où se déroule chaque année le légendaire marathon de ski de l’Engadine. Mais la plus grande région de ski de fond d’Europe est la Dolomiti NordicSki, qui réunit douze régions d’Italie et d’Autriche pour former un immense réseau d’environ 1 300 kilomètres de pistes. Cela comprend entre autres le Hochpustertal, les Dolomites de Lienz dans le Tyrol oriental et l’Alpe de Siusi.

Prendre le télésiège en toute sécurité

Alors que les premiers téléskis permettaient de transporter confortablement les ...

Skier au printemps – Quelles sont les stations de ski ouvertes ?

Beaucoup de neige, du soleil à profusion, une bonne visibilité, pas trop froid : ...

$stickyFooter