Quel type de skieur de fond êtes-vous ?

16 mars 2023 - SnowTrex

Ces dernières années, le ski de fond est passé du statut de sport marginal à celui de sport populaire à extrêmement populaire. Quel type de ski de fond êtes-vous ? Ci-dessous, SnowTrex présente brièvement les éléments caractéristiques des trois styles de ski de fond.

Le ski de fond permet de profiter pleinement du paysage.

Nordic Cruising

Le Nordic Cruising est particulièrement adapté aux débutants, car les skis de cette discipline présentent une plus grande largeur ainsi qu’une longueur plus courte que les skis classiques. Les débutants se sentent beaucoup plus en sécurité qu’avec les skis de fond classiques en raison de la plus grande largeur. De plus, les cruisers ont une zone d’accroche plus longue, ce qui facilite considérablement la poussée. Le cruising peut être pratiqué sur les pistes de ski de fond de la discipline classique ainsi que sur les chemins de randonnée d’hiver appropriés. L’expérience de la nature est clairement mise en avant par le Nordic Cruising, mais la discipline exige tout de même une certaine forme physique de base.

Ski de fond classique

Le classique parmi les styles est, comme son nom l’indique, la variante classique. Ici, les skis sont généralement entre 25 et 30 centimètres plus longs que la taille de l’athlète. Une zone d’accroche plus courte a pour conséquence une impulsion nettement plus grande lors de la poussée par rapport au Nordic Cruising. Un grand avantage de la discipline classique est sa large diffusion, on trouve une piste de ski de fond correspondante dans presque toutes les stations de sports d’hiver comme par exemple Mayrhofen, Sölden ou Ischgl. Un point positif pour les classiques est l’accès un peu plus facile à la technique du ski de fond. Cependant, il ne faut pas sous-estimer l’effort accru par rapport au cruising. Les exigences plus élevées en matière de condition physique doivent être satisfaites par un entraînement régulier.

Ski de fond classique sur piste.

Ski de fond skating

La discipline la plus exigeante selon la doctrine est la variante skating. Cela est principalement dû à l’effort supplémentaire auquel les athlètes sont confrontés. Les muscles supérieurs des jambes et la force des bras sont explicitement sollicités en skating. La glisse est aussi une question d’entraînement et l’utilisation des bâtons est souvent fatale pour les débutants. Le timing est essentiel. Dans de plus en plus d’endroits, des pistes de ski de fond spéciales sont aménagées pour les skaters, car il est interdit aux skaters d’utiliser les pistes classiques aménagées. Le ski de skating est environ 15 centimètres plus long que la taille de l’athlète, il est donc indispensable d’adapter les planches aux conditions individuelles de l’athlète.

Pour faire du skating, les skieurs de fond ont besoin d’un effort plus important.
Gymnastique de ski – Les 12 meilleurs exercices pour profiter davantage des pistes

Lorsque l’on se prépare au ski par le sport, les premiers virages sur les ...

Excursions dans l’Ötztal : 8 points forts hors des pistes

Au cœur du Tyrol, nichée dans un paysage de montagnes à couper le souffle, la ...

$stickyFooter